L'ISP a reçu 23 échantillons envoyés par les médecins vigies, un réseau de généralistes répartis sur l'ensemble du territoire national en fonction de la densité de la population. Au total, 13 échantillons étaient positifs pour le virus de la grippe, soit 57% des échantillons reçus.

D'après les analyses réalisées par les virologues de l'ISP, c'est la souche influenza A (H3N2) qui circule actuellement majoritairement sur notre territoire. "Déjà observée durant la saison grippale 2013-2014, cette souche est proche de la souche vaccinale incluse dans les vaccins trivalents et quadrivalents contre la grippe disponibles en Belgique", détaille l'ISP.

Si son intensité est variable, l'épidémie de grippe saisonnière sévit chaque année en Belgique. L'Institut de santé publique conseille dès lors aux personnes à risque (personnes âgées, femmes enceintes, malades chroniques, personnel soignant,...) non encore vaccinées de prendre contact le plus rapidement possible avec leur généraliste.

L'ISP, qui surveille en continu l'évolution du virus entre mi-octobre et mi-avril, publiera son prochain bulletin le 11 janvier 2017.

En France, l'épidémie de grippe saisonnière s'est installée mi-décembre et touche toute la métropole depuis la semaine dernière.

L'ISP a reçu 23 échantillons envoyés par les médecins vigies, un réseau de généralistes répartis sur l'ensemble du territoire national en fonction de la densité de la population. Au total, 13 échantillons étaient positifs pour le virus de la grippe, soit 57% des échantillons reçus. D'après les analyses réalisées par les virologues de l'ISP, c'est la souche influenza A (H3N2) qui circule actuellement majoritairement sur notre territoire. "Déjà observée durant la saison grippale 2013-2014, cette souche est proche de la souche vaccinale incluse dans les vaccins trivalents et quadrivalents contre la grippe disponibles en Belgique", détaille l'ISP. Si son intensité est variable, l'épidémie de grippe saisonnière sévit chaque année en Belgique. L'Institut de santé publique conseille dès lors aux personnes à risque (personnes âgées, femmes enceintes, malades chroniques, personnel soignant,...) non encore vaccinées de prendre contact le plus rapidement possible avec leur généraliste. L'ISP, qui surveille en continu l'évolution du virus entre mi-octobre et mi-avril, publiera son prochain bulletin le 11 janvier 2017. En France, l'épidémie de grippe saisonnière s'est installée mi-décembre et touche toute la métropole depuis la semaine dernière.