1760 : voilà l'année qui, selon le sexologue féministe Jean-Claude Piquard, marque la survenue brutale de l'interdiction de la masturbation, dans le monde occidental. Que s'est-il donc passé, cette fameuse année bissextile, qui a démarré par un mardi ? Un médecin suisse, l'hygiéniste Samuel Auguste Tissot, publie un tonitruant essai : "L'Onanisme, essai sur les maladies produites par la masturbation". Le pitch est simple : la masturbation mène à une mort rapide et inévitable. Chez l'homme. Chez la femme. Et dans le couple. Le bouquin (qui ne se base sur aucune observation rigoureuse, mais se nourrit de seules anecdotes) est effrayant et devient vite un best-seller. Entre 1760 et 1905, il connaît soixante-trois éditions ! Compréhensible : au XVIIIe siècle, la vie est courte (l'espéran...