"Ne laissez pas de petits objets ou de petits aliments à la portée de votre enfant ! ". Ce conseil, vous l'avez certainement déjà entendu. C'est la règle number one qu'il faut respecter lorsqu'on devient parent. Une simple pièce de monnaie pourrait en effet s'avérer dangereuse pour le petit bout : s'il la met en bouche, il risque de s'étouffer avec.
...

"Ne laissez pas de petits objets ou de petits aliments à la portée de votre enfant ! ". Ce conseil, vous l'avez certainement déjà entendu. C'est la règle number one qu'il faut respecter lorsqu'on devient parent. Une simple pièce de monnaie pourrait en effet s'avérer dangereuse pour le petit bout : s'il la met en bouche, il risque de s'étouffer avec.Outre les petits jouets ou les pièces de monnaie, une nouvelle étude réalisée aux États-Unis pointe aussi du doigt les piles plates, que l'on retrouve dans les télécommandes, et d'autres types d'objets tout aussi petits que multiples. Entre 1995 et 2015, le nombre d'objets avalés par les enfants du nord de l'Amérique a augmenté de 92 % - avec une augmentation moyenne de 4 % chaque année. "C'est une trajectoire très ascendante", a déclaré la doctoresse Danielle Orsagh-Yentis, auteure principale de l'étude, qualifiant cette tendance de "choquante".Les chercheurs ont estimé, sur base d'une analyse rétrospective de 30.000 cas d'ingestion d'objets, que plus de 759.000 enfants avaient été reçus aux urgences pour ces types de problèmes au cours des 20 années d'étude. Au total, le nombre de cas estimés pour les enfants de moins de 6 ans est passé de 22.000 en 1995 à près de 43.000 en 2015.Pour ce qui est des raisons de cette augmentation de cas d'ingestion d'objets, rien n'est certain. Mais le Dr Orsagh-Yentis pense qu'elle résulterait en partie de la prolifération des appareils électroniques, qui contiennent dans la plupart des cas des petites piles plates, comme les thermomètres, les télécommandes et les jouets.L'ingestion de piles aurait en effet été multipliée par 150 durant la période de l'étude, ont rapporté les chercheurs. D'après eux, ce sont ces fameuses piles plates qui sont le plus souvent avalées par les jeunes enfants. "Plus de 2 500 piles plates sont ingérées chaque année aux États-Unis. Toutes les trois heures, il se peut qu'il y ait un enfant aux urgences pour un problème de santé lié à cette pile ", ajoute l'American Academy of Pediatrics (AAP). Car outre le risque évident d'étouffement, une pile peut aussi déclencher une série de réactions chimiques dangereuses pour la santé de nos têtes blondes.Une pile, une fois ingérée, peut en effet causer des brûlures souvent graves, qui elles-mêmes entraînent "une lésion tissulaire importante en moins de deux heures ", prévient l'AAP. Et potentiellement une perforation ou une hémorragie (dans le pire des cas). À noter que plus la tension de la batterie est élevée, plus la blessure sera rapide.Parmi les autres objets les plus souvent avalés, on retrouve les pièces de monnaie, les jouets, les bijoux, les clous, les vis, les accessoires pour cheveux, les aimants, et les décorations de Noël. S'il est impossible de se débarrasser totalement de ces objets (en vue de l'utilité de certains), il faut néanmoins rappeler aux parents la nécessité de faire preuve de plus de vigilance et de conserver les petits objets non sécurisés dans un lieu sûr. En bref, tout objet potentiellement dangereux devrait se retrouver hors de la vue et hors de portée des enfants.