L'intolérance au lactose provoque des ballonnements, des gaz, des douleurs abdominales et de la diarrhée, selon MediPedia. Des symptômes qui poussent les personnes intolérantes à restreindre leur consommation de lait et de produits laitiers.

Des chercheurs suédois ont voulu savoir si cette restriction pouvait conduire à un risque accru ou diminué de cancer. Pour ce faire, ils ont identifié 22.788 personnes intolérantes au lactose en Suède et ont croisé ce registre avec celui des cancers. Ils découvert que les personnes consommant moins de produits laitiers avaient moins de risque de contracter un cancer du poumon (-45 %), du sein (-21 %) et des ovaires (-39 %).

Ces diminutions significatives n'ont pas été retrouvées chez les membres de la famille des personnes étudiées. Les chercheurs déduisent donc que leur alimentation spécifique peut être protectrice contre certains cancers.

L'intolérance au lactose est génétique et touche certaines populations de manière plus conséquente et le taux de personnes touchées peut fortement varier d'un pays à l'autre. En Belgique, aucun registre précis ne recense le nombre de personnes intolérantes au lactose.

L'intolérance au lactose provoque des ballonnements, des gaz, des douleurs abdominales et de la diarrhée, selon MediPedia. Des symptômes qui poussent les personnes intolérantes à restreindre leur consommation de lait et de produits laitiers. Des chercheurs suédois ont voulu savoir si cette restriction pouvait conduire à un risque accru ou diminué de cancer. Pour ce faire, ils ont identifié 22.788 personnes intolérantes au lactose en Suède et ont croisé ce registre avec celui des cancers. Ils découvert que les personnes consommant moins de produits laitiers avaient moins de risque de contracter un cancer du poumon (-45 %), du sein (-21 %) et des ovaires (-39 %).Ces diminutions significatives n'ont pas été retrouvées chez les membres de la famille des personnes étudiées. Les chercheurs déduisent donc que leur alimentation spécifique peut être protectrice contre certains cancers. L'intolérance au lactose est génétique et touche certaines populations de manière plus conséquente et le taux de personnes touchées peut fortement varier d'un pays à l'autre. En Belgique, aucun registre précis ne recense le nombre de personnes intolérantes au lactose.