Les recherches menées par des scientifiques de l'Université de Kiel en Allemagne, publiées dans le New England Journal of Medicine, indiquent que les personnes appartenant au groupe sanguin A ont près de 50% plus de chances de développer une forme grave de Covid-19 que les personnes d'autres groupes sanguins. Dans le même temps, l'étude semble démontrer que les personnes du groupe O ont 50% de chances en moins d'être gravement atteintes.

Le groupe de chercheurs, dirigé par le biologiste moléculaire Andre Franke, a examiné des échantillons de sang de 1.610 patients Covid-19 en soins intensifs dans des hôpitaux italiens et espagnols. Tous étaient sous respirateur ou de l'oxygène leur était administré. En outre, les scientifiques ont prélevé des échantillons de sang d'un échantillon de 2.205 adultes au hasard dans ces pays comme point de comparaison.

Les recherches menées par des scientifiques de l'Université de Kiel en Allemagne, publiées dans le New England Journal of Medicine, indiquent que les personnes appartenant au groupe sanguin A ont près de 50% plus de chances de développer une forme grave de Covid-19 que les personnes d'autres groupes sanguins. Dans le même temps, l'étude semble démontrer que les personnes du groupe O ont 50% de chances en moins d'être gravement atteintes. Le groupe de chercheurs, dirigé par le biologiste moléculaire Andre Franke, a examiné des échantillons de sang de 1.610 patients Covid-19 en soins intensifs dans des hôpitaux italiens et espagnols. Tous étaient sous respirateur ou de l'oxygène leur était administré. En outre, les scientifiques ont prélevé des échantillons de sang d'un échantillon de 2.205 adultes au hasard dans ces pays comme point de comparaison.