Bien que l'innovation technologique permette le stockage et l'accès à de plus grands volumes de données, certains avancent qu'"elle ne change pas fondamentalement le fonctionnement du cerveau ".
...

Bien que l'innovation technologique permette le stockage et l'accès à de plus grands volumes de données, certains avancent qu'"elle ne change pas fondamentalement le fonctionnement du cerveau ". Une nouvelle enquête réalisée en Grande-Bretagne vient pourtant contredire cette affirmation. Suite à un sondage réalisé auprès de 2000 Britanniques utilisant de façon intensive les nouvelles technologies, il a été constaté que les mots de passe informatiques, les numéros de téléphone de parents et d'amis ou encore, l'orthographe de base sont parmi les choses que les gens oublient parce qu'ils comptent sur la technologie pour le faire à leur place. Les adresses et les vedettes de télévision et du cinéma sont aussi régulièrement oubliées en raison de notre dépendance à la technologie, selon cette enquête.Le sondage a également révélé que six répondants sur dix croyaient qu'ils oubliaient souvent des choses parce qu'ils avaient la possibilité de faire des recherches en ligne pour trouver ce dont ils avaient besoin. Plus d'un tiers d'entre eux ont avoué qu'ils n'avaient pas besoin de se souvenir de quoi que ce soit, parce que la technologie le ferait à leur place.Daniel C. Richardson, professeur de psychologie expérimentale à l'University College of London (UCL) déclare au journal The Independent : "La technologie a transformé notre façon de stocker les connaissances et d'y accéder. Combien de numéros de téléphone de vos amis et de votre famille connaissez-vous de mémoire ? Si vous aviez posé cette question il y a 20 ans, la plupart des gens auraient été capables d'obtenir une série de chiffres."Il ajoute : "En fait, les personnes de plus de 40 ans se souviennent peut-être encore des numéros d'ex-petits amis ou de petites amies disparus depuis longtemps. Mais aujourd'hui, la plupart des gens comptent sur leurs appareils et le cloud pour stocker, synchroniser et fournir des numéros au bout de leurs doigts."Le professeur Richardson continue : " J'ai l'impression qu'il y a une grande différence entre chercher de l'information dans sa tête et la chercher sur son téléphone. Dans un cas, nous 'connaissons' l'information et dans l'autre, nous savons comment la trouver. Mais certains psychologues ont soutenu que, dans un sens, le cerveau ne fait pas une distinction aussi nette. Il s'agit de l'hypothèse de l''esprit étendu', selon laquelle notre cerveau a toujours fonctionné pour utiliser le monde qui nous entoure dans le cadre de notre traitement cognitif. Pensez à l'arithmétique à l'école et notez toutes les étapes de la longue division. Ou jouer au Scrabble, et déplacer les lettres sur votre plateau plutôt que de les jongler dans votre tête. Dans tous ces cas, votre cerveau laisse l'information 'dans le monde', plutôt que de la stocker 'dans la tête'. "La recherche a révélé que, de nos jours, nous avons de plus en plus de mal à nous rappeler des informations du quotidien comme des dates d'anniversaire, l'heure ou le lieu d'un évènement, les détails de notre compte bancaire, ou comment régler l'heure de l'horloge dans notre voiture, à quelle heure une émission de télévision est diffusée. Nous nenous souvenos pas non plus comment atteindre facilement une destination, car nous comptons sur notre GPS pour le faire à notre place. Nous utilisons si souvent nos ordinateurs et tablettes que certaines personnes avouent même ne plus savoir comment écrire correctement, comment poster une lettre ou même, comment entretenir une simple conversation.