L'étude publiée dans le Journal de l'Académie de nutrition et de diététique, a comparé les aliments servis dans dix chaines de fast-food américaines, dont certaines bien connues chez nous : Burger King, KFC et McDonald. Les chercheurs ont examiné la nourriture des restaurants trois fois au cours des trente dernières années : en 1986, 1991 et 2016.

Les chercheurs ont constaté qu'en moyenne, les plats principaux contenaient 30 calories supplémentaires tous les dix ans. Les desserts ont, quant à eux, augmenté de 62 calories par décennie. La teneur en sel a également été revue à la hausse.

"Malgré un large panel proposé dans les restaurants fast-food, dont certains sont plus sains que d'autres, les calories, la taille des portions et la teneur en ont augmenté au fil du temps et restent élevées", a commenté la chercheuse Megan McCroy qui était en charge de l'étude.

Les portions des plats principaux et des desserts ont également été agrandies au fil des ans. Chaque décennie, les plats principaux ont grossi de 13 grammes et les desserts de 24 grammes. Les plats d'accompagnement sont restés identiques.

Les clients se sont également vu proposer davantage de menus au cours de la période de recherche. Le nombre d'entrées, de plats et de desserts a augmenté de 226%, entraînant une augmentation d'environ 22,9 articles de menu par an aux États-Unis, a indiqué l'étude. Un problème qui avait déjà été souligné par le documentaire "Super size me" en 2004.

Selon la chercheuse, certains changements de politique, tels que l'obligation pour les établissements de restauration rapide d'afficher le contenu en calories, allaient dans le bon sens. Cependant, les fast-foods ont encore du travail pour promouvoir une alimentation plus saine. À commencer par réduire la taille des portions qu'ils servent.

L'étude publiée dans le Journal de l'Académie de nutrition et de diététique, a comparé les aliments servis dans dix chaines de fast-food américaines, dont certaines bien connues chez nous : Burger King, KFC et McDonald. Les chercheurs ont examiné la nourriture des restaurants trois fois au cours des trente dernières années : en 1986, 1991 et 2016. Les chercheurs ont constaté qu'en moyenne, les plats principaux contenaient 30 calories supplémentaires tous les dix ans. Les desserts ont, quant à eux, augmenté de 62 calories par décennie. La teneur en sel a également été revue à la hausse. "Malgré un large panel proposé dans les restaurants fast-food, dont certains sont plus sains que d'autres, les calories, la taille des portions et la teneur en ont augmenté au fil du temps et restent élevées", a commenté la chercheuse Megan McCroy qui était en charge de l'étude.Les portions des plats principaux et des desserts ont également été agrandies au fil des ans. Chaque décennie, les plats principaux ont grossi de 13 grammes et les desserts de 24 grammes. Les plats d'accompagnement sont restés identiques. Les clients se sont également vu proposer davantage de menus au cours de la période de recherche. Le nombre d'entrées, de plats et de desserts a augmenté de 226%, entraînant une augmentation d'environ 22,9 articles de menu par an aux États-Unis, a indiqué l'étude. Un problème qui avait déjà été souligné par le documentaire "Super size me" en 2004. Selon la chercheuse, certains changements de politique, tels que l'obligation pour les établissements de restauration rapide d'afficher le contenu en calories, allaient dans le bon sens. Cependant, les fast-foods ont encore du travail pour promouvoir une alimentation plus saine. À commencer par réduire la taille des portions qu'ils servent.