Ces recherches doivent également indiquer clairement quelles sont les possibilités de modifier les vaccins existants pour les rendre efficaces contre de nouveaux variants, précisent les nouvelles directives de l'agence. "Une protection réduite contre les cas bénins ne signifie pas nécessairement que le vaccin protège moins contre les formes sévères du Covid-19", rassure l'EMA.

L'agence souligne également que les mutations n'affectent pas toujours l'efficacité des vaccins. Le vaccin contre la rougeole reste par exemple efficace pendant des années. D'autres, comme celui contre la grippe, doivent être adaptés chaque année. L'EMA a autorisé trois vaccins sur le marché européen jusqu'à présent, soit ceux des firmes Pfizer/BioNTech, Moderna et AstraZeneca. L'Afrique du Sud, s'appuyant sur une étude, a évoqué dimanche la possibilité d'une efficacité "limitée" du vaccin AstraZeneca contre le variant sud-africain.

Ces recherches doivent également indiquer clairement quelles sont les possibilités de modifier les vaccins existants pour les rendre efficaces contre de nouveaux variants, précisent les nouvelles directives de l'agence. "Une protection réduite contre les cas bénins ne signifie pas nécessairement que le vaccin protège moins contre les formes sévères du Covid-19", rassure l'EMA. L'agence souligne également que les mutations n'affectent pas toujours l'efficacité des vaccins. Le vaccin contre la rougeole reste par exemple efficace pendant des années. D'autres, comme celui contre la grippe, doivent être adaptés chaque année. L'EMA a autorisé trois vaccins sur le marché européen jusqu'à présent, soit ceux des firmes Pfizer/BioNTech, Moderna et AstraZeneca. L'Afrique du Sud, s'appuyant sur une étude, a évoqué dimanche la possibilité d'une efficacité "limitée" du vaccin AstraZeneca contre le variant sud-africain.