Indicateur important, le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations et les comparaisons entre pays sont à prendre avec des pincettes, les politiques de tests différant d'un pays à l'autre.

Forte accélération en Europe

La pandémie a nettement accéléré cette semaine, avec 315.000 nouveaux cas enregistrés par jour dans le monde, soit 6% de plus que la semaine précédente, selon un bilan établi par l'AFP vendredi à 11h00 GMT.

C'est de nouveau en Europe que le rythme des contaminations accélère le plus (+28%). Le nombre de nouveaux cas quotidiens y a plus que quintuplé en trois mois (84.400 cette semaine, contre environ 15.000 début juillet).

La tendance est également à l'accélération dans la quasi-totalité des autres régions du monde: +11% en Afrique, +6% aux Etats-Unis/Canada, +3% en Amérique latine/Caraïbes, +2% au Moyen-Orient et +1% en Océanie. Seule l'Asie voit sa situation s'améliorer (-7%).

Principales accélérations

Le Népal est le pays où l'épidémie progresse le plus (+81%, 2.700 nouveaux cas par jour), parmi ceux ayant enregistré plus de 1.000 cas quotidiens pendant la semaine écoulée. Suivent le Mexique (+71%, 8.000), la République tchèque (+71%, 3.800), la Pologne (+70%, 2.600), la Belgique (+68%, 2.800), la Tunisie (+66%, 1.200) et l'Italie (+60%, 3.000).

Plus fortes décrues

La plus forte décrue est observée, pour la deuxième semaine consécutive, au Pérou (-31%, 2.900 nouveaux cas par jour), devant le Chili (-14%, 1.600), l'Equateur (-13%, 900), l'Irak (-11%, 3.900) et l'Inde (-10%, 74.700).

Le plus de contaminations

L'Inde est le pays ayant enregistré le plus grand nombre de nouvelles contaminations cette semaine, devant les Etats-Unis et le Brésil avec respectivement 45.700 et 25.900 nouveaux cas quotidiens. Si la tendance s'améliore en Inde et au Brésil (-4%), elle se détériore aux Etats-Unis (+5%).

Suivent la France (13.500, +17%), l'Argentine (13.100, +5%), le Royaume-Uni (12.100, +40%), la Russie (10.700, +33%) et l'Espagne (10.000, -6%).

En proportion de la population, hors micro-Etats, c'est Israël qui a enregistré le plus de cas (423 pour 100.000 habitants) cette semaine, devant le Montenegro (324) et la République tchèque (246).

Décès

L'Inde a enregistré le plus de décès au cours de la semaine écoulée (978 par jour), devant le Etats-Unis (689), le Brésil (611), l'Argentine (346) et l'Iran (215). Le Mexique a comptabilisé 717 morts par jour, mais une grande partie n'est pas imputable à la semaine écoulée, en raison d'une révision des chiffres.

Bilan global

La pandémie a fait au moins 1,063 million de morts dans le monde depuis fin décembre, pour plus de 36,5 millions de contaminations confirmées. Les Etats-Unis restent le pays le plus endeuillé avec au moins 212.789 morts, devant le Brésil (148.957 morts) et l'Inde (106.490).

Indicateur important, le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations et les comparaisons entre pays sont à prendre avec des pincettes, les politiques de tests différant d'un pays à l'autre.La pandémie a nettement accéléré cette semaine, avec 315.000 nouveaux cas enregistrés par jour dans le monde, soit 6% de plus que la semaine précédente, selon un bilan établi par l'AFP vendredi à 11h00 GMT.C'est de nouveau en Europe que le rythme des contaminations accélère le plus (+28%). Le nombre de nouveaux cas quotidiens y a plus que quintuplé en trois mois (84.400 cette semaine, contre environ 15.000 début juillet).La tendance est également à l'accélération dans la quasi-totalité des autres régions du monde: +11% en Afrique, +6% aux Etats-Unis/Canada, +3% en Amérique latine/Caraïbes, +2% au Moyen-Orient et +1% en Océanie. Seule l'Asie voit sa situation s'améliorer (-7%).Le Népal est le pays où l'épidémie progresse le plus (+81%, 2.700 nouveaux cas par jour), parmi ceux ayant enregistré plus de 1.000 cas quotidiens pendant la semaine écoulée. Suivent le Mexique (+71%, 8.000), la République tchèque (+71%, 3.800), la Pologne (+70%, 2.600), la Belgique (+68%, 2.800), la Tunisie (+66%, 1.200) et l'Italie (+60%, 3.000).La plus forte décrue est observée, pour la deuxième semaine consécutive, au Pérou (-31%, 2.900 nouveaux cas par jour), devant le Chili (-14%, 1.600), l'Equateur (-13%, 900), l'Irak (-11%, 3.900) et l'Inde (-10%, 74.700).L'Inde est le pays ayant enregistré le plus grand nombre de nouvelles contaminations cette semaine, devant les Etats-Unis et le Brésil avec respectivement 45.700 et 25.900 nouveaux cas quotidiens. Si la tendance s'améliore en Inde et au Brésil (-4%), elle se détériore aux Etats-Unis (+5%).Suivent la France (13.500, +17%), l'Argentine (13.100, +5%), le Royaume-Uni (12.100, +40%), la Russie (10.700, +33%) et l'Espagne (10.000, -6%).En proportion de la population, hors micro-Etats, c'est Israël qui a enregistré le plus de cas (423 pour 100.000 habitants) cette semaine, devant le Montenegro (324) et la République tchèque (246).L'Inde a enregistré le plus de décès au cours de la semaine écoulée (978 par jour), devant le Etats-Unis (689), le Brésil (611), l'Argentine (346) et l'Iran (215). Le Mexique a comptabilisé 717 morts par jour, mais une grande partie n'est pas imputable à la semaine écoulée, en raison d'une révision des chiffres.La pandémie a fait au moins 1,063 million de morts dans le monde depuis fin décembre, pour plus de 36,5 millions de contaminations confirmées. Les Etats-Unis restent le pays le plus endeuillé avec au moins 212.789 morts, devant le Brésil (148.957 morts) et l'Inde (106.490).