Selon diverses études chinoises, ceux-ci ne seraient en effet observables que deux à trois mois dans le sang des personnes infectées. Pour d'autres virus semblables, tels que le Sars ou le Mers, les anticorps sont décelables que jusqu'à un an tout au plus. Les conséquences de ces résultats sur l'immunité contre le Covid sont encore peu claires.

Une étude menée auprès de 1.500 malades du Covid-19 dans la ville de Wuhan, source du virus, a notamment montré que dix pour cent d'entre eux n'avaient déjà plus aucune trace d'anticorps après quelques semaines seulement.

Pour trois quarts d'entre, ceux-ci avaient disparu après deux à trois mois seulement.

C'est auprès des malades asymptomatiques que les traces d'anticorps disparaissent le plus rapidement, selon les recherches.

Selon diverses études chinoises, ceux-ci ne seraient en effet observables que deux à trois mois dans le sang des personnes infectées. Pour d'autres virus semblables, tels que le Sars ou le Mers, les anticorps sont décelables que jusqu'à un an tout au plus. Les conséquences de ces résultats sur l'immunité contre le Covid sont encore peu claires. Une étude menée auprès de 1.500 malades du Covid-19 dans la ville de Wuhan, source du virus, a notamment montré que dix pour cent d'entre eux n'avaient déjà plus aucune trace d'anticorps après quelques semaines seulement. Pour trois quarts d'entre, ceux-ci avaient disparu après deux à trois mois seulement. C'est auprès des malades asymptomatiques que les traces d'anticorps disparaissent le plus rapidement, selon les recherches.