Comparés aux malades ayant reçu un placebo, les patients traités avec le remdesivir, molécule du laboratoire Gilead, se sont rétablis en 11 jours (temps médian) au lieu de 15 jours, selon un communiqué des NIH.

Le rétablissement était défini comme une sortie de l'hôpital ou un retour à des activités normales. La fiabilité statistique de ce résultat est élevée.

L'essai a inclus 1.063 patients, dans 47 sites aux Etats-Unis et 21 autres en Europe et en Asie. C'est à ce jour la plus grande étude sur le remdesivir pour laquelle des résultats sont disponibles.

Pour la mortalité, le résultat n'est pas significatif, c'est-à-dire que la légère différence de mortalité entre les deux groupes est peut-être due au hasard.

Mais le groupe traité par remdesivir a subi une mortalité de 8%, contre 11% dans le groupe placebo, ce qui "suggère" que le médicament améliore la survie.

Le directeur de l'Institut des maladies infectieuses, Anthony Fauci, a expliqué à la Maison Blanche que les premiers résultats étaient si nets que les responsables de l'essai ont pris la décision de les rendre publics, afin que les malades traités par placebo puissent désormais avoir accès au remdesivir.

"Quand il y a des preuves nettes qu'un médicament fonctionne, nous avons une obligation éthique d'informer immédiatement les membres du groupe placebo", a-t-il dit.

"C'est une preuve de concept très importante, car cela prouve que nous pouvons bloquer le virus", a ajouté Anthony Fauci.

"Je peux vous garantir qu'avec plus de gens, d'entreprises et de chercheurs, cela va encore s'améliorer", a-t-il dit.

Selon lui, le remdesivir peut désormais devenir le traitement standard pour lutter contre les formes graves du Covid-19. Il est administré par intraveineuse pendant 10 jours.

Comparés aux malades ayant reçu un placebo, les patients traités avec le remdesivir, molécule du laboratoire Gilead, se sont rétablis en 11 jours (temps médian) au lieu de 15 jours, selon un communiqué des NIH.Le rétablissement était défini comme une sortie de l'hôpital ou un retour à des activités normales. La fiabilité statistique de ce résultat est élevée.L'essai a inclus 1.063 patients, dans 47 sites aux Etats-Unis et 21 autres en Europe et en Asie. C'est à ce jour la plus grande étude sur le remdesivir pour laquelle des résultats sont disponibles.Pour la mortalité, le résultat n'est pas significatif, c'est-à-dire que la légère différence de mortalité entre les deux groupes est peut-être due au hasard. Mais le groupe traité par remdesivir a subi une mortalité de 8%, contre 11% dans le groupe placebo, ce qui "suggère" que le médicament améliore la survie.Le directeur de l'Institut des maladies infectieuses, Anthony Fauci, a expliqué à la Maison Blanche que les premiers résultats étaient si nets que les responsables de l'essai ont pris la décision de les rendre publics, afin que les malades traités par placebo puissent désormais avoir accès au remdesivir."Quand il y a des preuves nettes qu'un médicament fonctionne, nous avons une obligation éthique d'informer immédiatement les membres du groupe placebo", a-t-il dit."C'est une preuve de concept très importante, car cela prouve que nous pouvons bloquer le virus", a ajouté Anthony Fauci."Je peux vous garantir qu'avec plus de gens, d'entreprises et de chercheurs, cela va encore s'améliorer", a-t-il dit.Selon lui, le remdesivir peut désormais devenir le traitement standard pour lutter contre les formes graves du Covid-19. Il est administré par intraveineuse pendant 10 jours.