Le réseau public/privé bruxellois, avec une implantation en Brabant wallon, a vu ses statuts approuvés par les sept conseils d'administration concernés, a indiqué aux quotidiens le cabinet d'Alain Maron (Écolo), ministre bruxellois de la Santé.

"Nous sommes parvenus à un accord. Cela a été un accouchement dystocique, donc avec beaucoup de complications. Mais, finalement, cela s'est fait", s'est de son côté réjoui le docteur Philippe El Haddad, directeur médical du Chirec.

Chorus est un groupement laïc de sept hôpitaux organisés autour de l'ULB, qui compte cinq hôpitaux publics, l'hôpital Saint-Pierre, Brugmann, Bordet et HIS (Iris Sud : Baron Lambert, Bracops, Ixelles, Molière-Longchamp) mais aussi deux hôpitaux privés, Érasme et le Chirec.

Pour rappel, les 25 réseaux dits loco-régionaux de Belgique sont nés d'une réforme de la ministre de la Santé Maggie De Block à l'époque en vue de rationaliser les infrastructures belges.

Le réseau public/privé bruxellois, avec une implantation en Brabant wallon, a vu ses statuts approuvés par les sept conseils d'administration concernés, a indiqué aux quotidiens le cabinet d'Alain Maron (Écolo), ministre bruxellois de la Santé. "Nous sommes parvenus à un accord. Cela a été un accouchement dystocique, donc avec beaucoup de complications. Mais, finalement, cela s'est fait", s'est de son côté réjoui le docteur Philippe El Haddad, directeur médical du Chirec. Chorus est un groupement laïc de sept hôpitaux organisés autour de l'ULB, qui compte cinq hôpitaux publics, l'hôpital Saint-Pierre, Brugmann, Bordet et HIS (Iris Sud : Baron Lambert, Bracops, Ixelles, Molière-Longchamp) mais aussi deux hôpitaux privés, Érasme et le Chirec. Pour rappel, les 25 réseaux dits loco-régionaux de Belgique sont nés d'une réforme de la ministre de la Santé Maggie De Block à l'époque en vue de rationaliser les infrastructures belges.