En 2018, 14.300 jeunes affiliés de la MC ont profité d'un remboursement partiel pour une psychothérapie, contre 9.800 en 2014. Cette augmentation est plus prononcée chez les enfants de moins de neuf ans.

La Mutualité Chrétienne a en outre élargi l'année passée ce remboursement aux adultes, chez qui la demande était aussi importante, souligne-t-elle. Au total, près de 28.000 membres ont bénéficié en 2018 d'un remboursement pour au moins une séance de psychothérapie.

"Près d'un Belge sur quatre est confronté à des problèmes psychiques au cours de sa vie mais demander de l'aide reste difficile", pointe Bart De Ruysscher, directeur du pendant flamand de la MC. "Les gens n'osent pas exposer leurs problèmes, ne trouvent pas le thérapeute qui leur convient ou sont réticents face au prix de la consultation."