Le nombre de personnes sous anti-dépresseurs est ainsi passé de 1,05 million en 2007 à 1,14 million en 2010. La consommation de ces médicaments, exprimée en nombre de doses quotidiennes par patient, a progressé sur cette même période de 225,1 à 270,8 millions.

La part de consommateurs de longue durée -plus de 180 doses quotidiennes par patient et par an- est elle passée de 81,1 à 83,5% de 2007 à 2010.

Les dépenses de l'Inami pour ces médicaments ont en revanche diminué de 142,3 à 134,2 millions d'euros sur la même période.

L'assurance obligatoire pour les indépendants, applicable depuis début 2008, a elle entraîné une hausse de 5,4% de la consommation de médicaments remboursés, selon les chiffres livrés par la ministre.