"La tuberculose reste la maladie infectieuse la plus mortelle, alors qu'elle est évitable et qu'on sait la guérir", déplore Lucica Ditiu, secrétaire exécutive du Partenariat Halte à la tuberculose, dans le rapport annuel de cette organisation internationale.

Les programmes destinés à améliorer l'accès au diagnostic et au traitement de la tuberculose, qui tue plus de 1,4 million de personnes par an, manquent structurellement de financements, au moment où la lutte contre le nouveau coronavirus bénéficie d'une mobilisation sans précédent, souligne le rapport.

Il y a 48 vaccins contre le Covid-19 en phase d'essai clinique, "tous développés en moins d'un an", alors que "pour la tuberculose, depuis plusieurs années, nous n'avons qu'un vaccin en phase d'essai sur l'homme", qui ne sera pas commercialisé avant 2027, observe ainsi Lucica Ditiu.

Un vaccin contre la tuberculose existe depuis les années 1920, le BCG, mais le degré de protection contre les formes pulmonaires de la maladie n'est que de 50% environ.

Dans le même temps, la pandémie de Covid-19 risque de saper les progrès réalisés ces dernières années pour freiner la diffusion de la tuberculose. "Nous devons faire mieux", estime Maxime Lunga, coordonnateur national du Partenariat Halte à la tuberculose en République démocratique du Congo, évoquant une "tragédie moderne" qui fait "plus de 4.000 morts chaque jour".

"La tuberculose reste la maladie infectieuse la plus mortelle, alors qu'elle est évitable et qu'on sait la guérir", déplore Lucica Ditiu, secrétaire exécutive du Partenariat Halte à la tuberculose, dans le rapport annuel de cette organisation internationale. Les programmes destinés à améliorer l'accès au diagnostic et au traitement de la tuberculose, qui tue plus de 1,4 million de personnes par an, manquent structurellement de financements, au moment où la lutte contre le nouveau coronavirus bénéficie d'une mobilisation sans précédent, souligne le rapport. Il y a 48 vaccins contre le Covid-19 en phase d'essai clinique, "tous développés en moins d'un an", alors que "pour la tuberculose, depuis plusieurs années, nous n'avons qu'un vaccin en phase d'essai sur l'homme", qui ne sera pas commercialisé avant 2027, observe ainsi Lucica Ditiu. Un vaccin contre la tuberculose existe depuis les années 1920, le BCG, mais le degré de protection contre les formes pulmonaires de la maladie n'est que de 50% environ. Dans le même temps, la pandémie de Covid-19 risque de saper les progrès réalisés ces dernières années pour freiner la diffusion de la tuberculose. "Nous devons faire mieux", estime Maxime Lunga, coordonnateur national du Partenariat Halte à la tuberculose en République démocratique du Congo, évoquant une "tragédie moderne" qui fait "plus de 4.000 morts chaque jour".