Si cette pilule, appelée molnupiravir, obtient le feu vert, ce serait le premier médicament oral contre le coronavirus à être approuvé.

Le processus d'examen continu permet à l'EMA d'évaluer les données sur la sécurité et l'efficacité dès qu'elles arrivent. On n'attend donc pas dans ce cas une demande formelle du producteur. L'objectif est d'accélérer l'évaluation d'une demande si elle est effectivement déposée.

Les deux sociétés ont annoncé elles-mêmes les résultats de l'étude de phase 3 au début de ce mois. Laquelle semble montrer que le traitement réduisait de moitié le risque d'hospitalisation ou de décès en cas d'infection.

Si cette pilule, appelée molnupiravir, obtient le feu vert, ce serait le premier médicament oral contre le coronavirus à être approuvé.Le processus d'examen continu permet à l'EMA d'évaluer les données sur la sécurité et l'efficacité dès qu'elles arrivent. On n'attend donc pas dans ce cas une demande formelle du producteur. L'objectif est d'accélérer l'évaluation d'une demande si elle est effectivement déposée.Les deux sociétés ont annoncé elles-mêmes les résultats de l'étude de phase 3 au début de ce mois. Laquelle semble montrer que le traitement réduisait de moitié le risque d'hospitalisation ou de décès en cas d'infection.