L'hydrochloroquine et la chloroquine, deux médicaments contre la malaria, n'ont aucun effet sur les patients hospitalisés pour le Covid-19, affirme Mandeep Mehra, chef du Center for Advanced Heart Disease de l'université américaine de Harvard, cité vendredi dans un communiqué de l'Hôpital universitaire de Zurich.

Au contraire, les données montrent qu'ils présentent un risque de décès plus élevé: 11,1% pour les patients traités avec l'un de ces médicaments, contre 9,3% pour un échantillon de contrôle. Les chercheurs ont également observé un risque d'arythmie cardiaque plus élevé, en particulier chez des patients souffrant de maladies cardiaques. Entre 4 et 8% des patients traités avec l'un des antipaludéens ont ainsi connu une nouvelle arythmie, contre 0,3% pour ceux qui ne prenaient pas un tel traitement.

Il n'existe "aucune preuve scientifique" de l'efficacité de l'hydroxychloroquine et de la chloroquine, assure Frank Ruschitzka, chef du service de cardiologie de l'Université de Zurich. Les deux médicaments ne doivent donc plus être utilisés en cas de Covid-19 jusqu'à ce que les résultats d'autres études soient disponibles.

Les chercheurs de Harvard et de Zurich ont procédé à une évaluation d'une étude d'observation de 96.000 patients atteints du Covid-19 dans 671 hôpitaux du monde entier. Environ 15.000 d'entre eux ont été traités avec un antipaludéen dès l'apparition de la maladie. Leurs résultats ont été publiés dans la revue "The Lancet".

L'hydrochloroquine et la chloroquine, deux médicaments contre la malaria, n'ont aucun effet sur les patients hospitalisés pour le Covid-19, affirme Mandeep Mehra, chef du Center for Advanced Heart Disease de l'université américaine de Harvard, cité vendredi dans un communiqué de l'Hôpital universitaire de Zurich. Au contraire, les données montrent qu'ils présentent un risque de décès plus élevé: 11,1% pour les patients traités avec l'un de ces médicaments, contre 9,3% pour un échantillon de contrôle. Les chercheurs ont également observé un risque d'arythmie cardiaque plus élevé, en particulier chez des patients souffrant de maladies cardiaques. Entre 4 et 8% des patients traités avec l'un des antipaludéens ont ainsi connu une nouvelle arythmie, contre 0,3% pour ceux qui ne prenaient pas un tel traitement. Il n'existe "aucune preuve scientifique" de l'efficacité de l'hydroxychloroquine et de la chloroquine, assure Frank Ruschitzka, chef du service de cardiologie de l'Université de Zurich. Les deux médicaments ne doivent donc plus être utilisés en cas de Covid-19 jusqu'à ce que les résultats d'autres études soient disponibles. Les chercheurs de Harvard et de Zurich ont procédé à une évaluation d'une étude d'observation de 96.000 patients atteints du Covid-19 dans 671 hôpitaux du monde entier. Environ 15.000 d'entre eux ont été traités avec un antipaludéen dès l'apparition de la maladie. Leurs résultats ont été publiés dans la revue "The Lancet".