"N'oublions pas que nous avons environ 60.000 morts de la grippe saisonnière chaque année en Europe, alors qu'il exige un vaccin", a déclaré le directeur de l'OMS pour l'Europe, Hans Kluge, lors d'une conférence de presse à Rome.

"Donc je voudrais inciter les gens à se faire vacciner", a-t-il ajouté, critiquant "le mouvement vaccino-sceptique" qui s'est développé en Europe. "Nous avons des outils très puissants: utilisez ces outils puissants pour protéger votre santé!", a-t-il insisté.

S'exprimant depuis le ministère italien de la Santé, après une réunion consacrée à l'épidémie de coronavirus, il a noté que les victimes enregistrées en Italie étaient toutes âgées "de plus de 65 ans, avec une immunité basse", des personnes qui sont donc également "vulnérables face à la grippe saisonnière".

Un douzième décès relié à l'épidémie de nouveau coronavirus s'est produit en Italie, où le bilan s'établit désormais à 374 cas et 12 morts, a annoncé mercredi la Protection civile.

"N'oublions pas que nous avons environ 60.000 morts de la grippe saisonnière chaque année en Europe, alors qu'il exige un vaccin", a déclaré le directeur de l'OMS pour l'Europe, Hans Kluge, lors d'une conférence de presse à Rome."Donc je voudrais inciter les gens à se faire vacciner", a-t-il ajouté, critiquant "le mouvement vaccino-sceptique" qui s'est développé en Europe. "Nous avons des outils très puissants: utilisez ces outils puissants pour protéger votre santé!", a-t-il insisté.S'exprimant depuis le ministère italien de la Santé, après une réunion consacrée à l'épidémie de coronavirus, il a noté que les victimes enregistrées en Italie étaient toutes âgées "de plus de 65 ans, avec une immunité basse", des personnes qui sont donc également "vulnérables face à la grippe saisonnière".Un douzième décès relié à l'épidémie de nouveau coronavirus s'est produit en Italie, où le bilan s'établit désormais à 374 cas et 12 morts, a annoncé mercredi la Protection civile.