Dans le cadre de cette étude, des patients opérés d'un mélanome envahissant les ganglions lymphatiques ont été répartis en deux groupes. L'un a reçu une injection d'immunothérapie à la dose fixe toutes les trois semaines pendant un an, tandis que l'autre recevait un placebo. Après 18 mois de suivi, le taux de survie sans rechute est de 71,4% pour les patients traités par immunothérapie contre 53,2% pour ceux qui ont reçu le placebo, indiquent les auteurs de l'étude. L'immunothérapie prolonge la survie sans récidive et réduit le risque de rechute ou de décès de 44%, affirment les scientifiques.

En Belgique, on compte 2.925 nouveaux cas de mélanome par an et selon une étude d'extrapolation de la Fondation Registre du cancer, ce chiffre pourrait être de 4.356 cas/an en 2025. Il s'agit du cancer de la peau le plus agressif. Dans les mélanomes de stade 3 (avec métastases de taille supérieure à un millimètre dans un ou plusieurs ganglions lymphatiques), le risque de récidive est de 50%.