Notre cavité abdominale recèle une foule d'organes et de glandes, qui peuvent être à l'origine d'une série de douleurs et autres plaintes somatiques. Parfois relativement vagues et difficiles à localiser pour celui qui en est victime, ces " maux de ventre " peuvent avoir une foule de causes différentes (obstruction intestinale, appendicite, règles, problèmes gastriques...).
...

Notre cavité abdominale recèle une foule d'organes et de glandes, qui peuvent être à l'origine d'une série de douleurs et autres plaintes somatiques. Parfois relativement vagues et difficiles à localiser pour celui qui en est victime, ces " maux de ventre " peuvent avoir une foule de causes différentes (obstruction intestinale, appendicite, règles, problèmes gastriques...). Le patient ressent au niveau du ventre une gêne ou une douleur qui peut être localisée ou diffuse, sourde ou lancinante, variable ou constante... Divers autres symptômes peuvent être présents : nausées, vomissements, crampes, remontées acides, diarrhée, constipation... Le patient n'a pas d'appétit et se sent patraque. Il n'est pas strictement nécessaire de connaître la cause des maux de ventre pour administrer les premiers secours, car les mesures à prendre d'emblée seront toujours les mêmes. - Installez le patient le plus confortablement possible - généralement en position couchée, genoux repliés vers le haut pour limiter la tension sur l'abdomen, ou en position semi-assise. Des crampes violentes seront parfois plus supportables couché sur le côté droit, genoux repliés. En cas de reflux, il peut également être utile de coucher le patient sur le côté droit, mais en veillant à surélever la tête du lit. - Si le patient a vomi, offrez-lui l'opportunité de se rafraîchir. - En cas de maux de ventre légers mais persistants, pensez à consulter un médecin. - En cas de douleurs violentes ou de doute, prévenez les secours en appelant le 112. - Évitez les repas trop copieux ou trop gras. - Si vous souffrez régulièrement de remontées acides, évitez : l'alcool avant, pendant et après le repas, car il ralentit la vidange gastrique ; le chocolat et le babeurre, pour la même raison ; les plats très épicés. - Une tasse de café avant ou après le repas peut favoriser la digestion. - Après le repas, évitez de vous allonger ou de rester assis trop longtemps. Une petite promenade peut vous aider. - Veillez à bien mâcher en mangeant. Un chewing-gum après le repas peut éviter les ballonnements. - Ne mangez pas trop tard le soir : planifiez vos repas maximum 3-4 heures avant le coucher.