L'étude publiée dans la revue scientifique Plos One montre que le fait d'avoir trop de marques différentes qui propose la même chose peut nous amener à trop manger.

Les chercheurs ont interrogé 200 personnes sur leur consommation de pizza au salami. Environ 70 marques de pizzas différentes ont été consommées durant l'étude. Les calories de ces mêmes pizzas pouvaient varier de 300 %.

Les chercheurs ont ensuite comparé les habitudes des consommateurs qui mangent régulièrement différentes marques de pizzas et ceux qui achètent toujours la même.

Ils ont alors constaté que les personnes qui consomment différentes marques ont tendance à considérer leur pizza comme moins nourrissante par rapport à ceux qui achètent toujours la même marque. Du coup, ils étaient plus susceptibles de manger davantage de pizza pour éviter d'avoir faim plus tard, ce qui prouve qu'ils étaient incapables d'évaluer les nombres de calories qu'ils avaient ingérées.

Ces résultats suggèrent que la profusion peut fausser la perception du consommateur sur la capacité nutritive d'un aliment. Historiquement, notre capacité à évaluer notre satiété alimentaire était basée sur notre expérience sensorielle avec cette nourriture. Les chercheurs suggèrent que cet afflux de marques pour des aliments qui ont le même goût, mais pas nécessairement le même nombre de calories, peut nous perturber. Et cela pourrait être une mauvaise nouvelle pour notre santé et notre ligne.

L'étude publiée dans la revue scientifique Plos One montre que le fait d'avoir trop de marques différentes qui propose la même chose peut nous amener à trop manger. Les chercheurs ont interrogé 200 personnes sur leur consommation de pizza au salami. Environ 70 marques de pizzas différentes ont été consommées durant l'étude. Les calories de ces mêmes pizzas pouvaient varier de 300 %. Les chercheurs ont ensuite comparé les habitudes des consommateurs qui mangent régulièrement différentes marques de pizzas et ceux qui achètent toujours la même. Ils ont alors constaté que les personnes qui consomment différentes marques ont tendance à considérer leur pizza comme moins nourrissante par rapport à ceux qui achètent toujours la même marque. Du coup, ils étaient plus susceptibles de manger davantage de pizza pour éviter d'avoir faim plus tard, ce qui prouve qu'ils étaient incapables d'évaluer les nombres de calories qu'ils avaient ingérées. Ces résultats suggèrent que la profusion peut fausser la perception du consommateur sur la capacité nutritive d'un aliment. Historiquement, notre capacité à évaluer notre satiété alimentaire était basée sur notre expérience sensorielle avec cette nourriture. Les chercheurs suggèrent que cet afflux de marques pour des aliments qui ont le même goût, mais pas nécessairement le même nombre de calories, peut nous perturber. Et cela pourrait être une mauvaise nouvelle pour notre santé et notre ligne.