COMBACTE est un réseau européen d'hôpitaux et laboratoires qui mène de vastes études cliniques de court terme. A l'initiative d'acteurs français, il a été demandé de tester quatre traitements prometteurs contre le covid-19. En Belgique, quatre hôpitaux testeront au moins 400 patients dans le cadre de l'étude.

Il fallait pour ce faire le feu vert de l'agence fédérale des médicaments et produits de santé et des commissions d'éthique des hôpitaux concernés. Toutes les autorisations ont été obtenues, confirme Herman Goossens. "Le protocole a été extrêmement vite approuvé", se réjouit-il. "Nous attendons désormais la logistique. Dès que les médicaments arrivent, nous les répartirons depuis la pharmacie centrale de l'UZA."

Le professeur Goossens veut à court terme inclure d'autres hôpitaux dans l'étude. Il s'attend à ce que ça puisse être fait début de la semaine prochaine. C'est le SPF Santé publique qui finance le programme.

COMBACTE est un réseau européen d'hôpitaux et laboratoires qui mène de vastes études cliniques de court terme. A l'initiative d'acteurs français, il a été demandé de tester quatre traitements prometteurs contre le covid-19. En Belgique, quatre hôpitaux testeront au moins 400 patients dans le cadre de l'étude. Il fallait pour ce faire le feu vert de l'agence fédérale des médicaments et produits de santé et des commissions d'éthique des hôpitaux concernés. Toutes les autorisations ont été obtenues, confirme Herman Goossens. "Le protocole a été extrêmement vite approuvé", se réjouit-il. "Nous attendons désormais la logistique. Dès que les médicaments arrivent, nous les répartirons depuis la pharmacie centrale de l'UZA." Le professeur Goossens veut à court terme inclure d'autres hôpitaux dans l'étude. Il s'attend à ce que ça puisse être fait début de la semaine prochaine. C'est le SPF Santé publique qui finance le programme.