Il est fort probable que vous l'ayez déjà vu passer sur votre fil d'actualité Facebook : le graphique avec l'heure de coucher idéale pour les enfants entre 5 et 12 ans. Il a été mis en ligne il y a deux ans par une école américaine (Wilson Elementary) et a été partagé plus de 436.000 fois depuis. Le site web realsimple.com a demandé l'avis du Dr. Deborah Gilboa, une figure médiatique aux Etats-Unis. Selon elle, tous les écoliers doivent dormir entre 9h et 12h par nuit. Gilboa pense que chacun devrait prendre en compte les besoins de son enfant et moins regarder les graphiques. "Ces directives sont utiles lorsqu'on regarde la population dans son ensemble, mais chaque enfant est différent." De plus, le temps passé avec les parents (manger ensemble, lire une histoire) est au moins aussi importan...

Il est fort probable que vous l'ayez déjà vu passer sur votre fil d'actualité Facebook : le graphique avec l'heure de coucher idéale pour les enfants entre 5 et 12 ans. Il a été mis en ligne il y a deux ans par une école américaine (Wilson Elementary) et a été partagé plus de 436.000 fois depuis. Le site web realsimple.com a demandé l'avis du Dr. Deborah Gilboa, une figure médiatique aux Etats-Unis. Selon elle, tous les écoliers doivent dormir entre 9h et 12h par nuit. Gilboa pense que chacun devrait prendre en compte les besoins de son enfant et moins regarder les graphiques. "Ces directives sont utiles lorsqu'on regarde la population dans son ensemble, mais chaque enfant est différent." De plus, le temps passé avec les parents (manger ensemble, lire une histoire) est au moins aussi important que le sommeil, poursuit Gilboa. "Si la soirée est le seul moment où votre horaire et celui de votre enfant correspondent, vous pouvez repousser l'heure du coucher". "Il est vrai qu'un enfant de 7 ans devra se coucher à 19h, et un autre à 20h30", déclare Kim Van Hoorenbeeck, pédiatre à l'hôpital universitaire d'Anvers. "Vous ne pouvez pas définir un tableau strict avec des moments de coucher idéaux, car ils diffèrent tellement d'un enfant à l'autre. Il en va de même chez les adultes : l'un se contentera de six heures de sommeil, tandis que l'autre aura besoin de dix heures. C'est particulièrement vrai dans ce domaine. Même si neuf heures de sommeil me semblent peu pour un jeune écolier. Entre dix et douze heures, c'est plus sain. Car un manque de sommeil peut avoir des conséquences : le développement devient plus difficile, l'enfant a du mal à se concentrer à l'école, à long terme il peut y avoir des effets néfastes sur le système cardiovasculaire..."La psychologue Annelies Smolders, qui a écrit le livre Start to Sleep, reconnait également qu'il y a des différences entre les enfants. "Je reçois parfois des demandes d'écoles ou d'organisations pour faire un dossier avec les heures de coucher idéales, mais c'est pratiquement impossible. En suivant de trop près des lignes directrices strictes, vous pouvez également créer des problèmes de sommeil."Il est donc important de connaitre la quantité de sommeil dont votre enfant a besoin. "Malheureusement, il ne vous dira pas qu'il est fatigué", dit Kim Van Hoorenbeeck. "Vous devez donc prendre en compte d'autres signaux. Les enfants fatigués sont difficiles, pleurent davantage, se disputent ou réagissent de manière agressive. Et ils peuvent, contrairement à ce qu'on pourrait attendre, devenir plus hyperactifs le soir."Malheureusement, de nombreux enfants sont fatigués, déplore Johan Marchand de l'unité de sommeil de l'UZ Brussel. "Ces dix à douze heures par nuit ne sont certainement pas exagérées, mais beaucoup d'enfants n'y arrivent plus. Ils restent trop tard devant la télévision ou la tablette, et ils ne s'endorment pas rapidement à cause de ça."Mais qu'en est-il de la deuxième partie de la déclaration ? Pouvez-vous repousser l'heure du coucher de votre enfant parce que vous rentrez tard du travail ? Van Hoorenbeeck ne le recommande pas. "Un sommeil suffisant est très important pour les enfants. Attendre d'être ensemble et manger tard le soir ne me semble pas une bonne idée. Mais vous pouvez combiner ce temps passé ensemble (quality time) avec un rituel de sommeil : quand vous rentrez tard, vous pouvez encore lire une histoire. Comme cela, les enfants iront quand même à temps au lit." Smolders recommande aussi de passer la fin de journée dans le calme. "Certains papas commencent à jouer avec leurs enfants le soir. Chouette initiative, mais cela ne favorise pas leur sommeil."