Trois mois après avoir contracté une forme modérée du Covid-19, 65% des répondants estiment que leur état santé est encore médiocre. Il est même mauvais pour 27%. À peine 7% des personnes interrogées se sentent à nouveau totalement en forme. En comparaison, 83% précisaient que leur santé était bonne avant leur contamination. Plus de neuf personnes interrogées sur dix indiquent que des activités quotidiennes simples posent problème et 65 % craignent de ne pas se rétablir complètement.

"Cela montre qu'une contamination par le coronavirus peut avoir un effet durable sur la santé. Plus de sept personnes sur dix ont même des problèmes pour marcher", pointent les professeurs Martijn Spruit et Chris Burtin.

Ces résultats sont étonnants, surtout en sachant qu'il s'agit principalement de personnes qui n'ont pas été hospitalisées"

Plus de de la moitié de ces patients indiquent n'avoir aucun suivi ou en être très insatisfaits. "Et ce malgré le fait qu'ils soient toujours confrontés à des problèmes de santé", insistent les experts, qui alertent sur le risque de les laisser livrés à eux-mêmes.

Les chercheurs ont interrogé 214 malades, non hospitalisés, du Covid-19 en Flandre. Une enquête menée auprès de 1.600 personnes aux Pays-Bas aboutit à des conclusions similaires. L'étude se poursuivra après l'été pour savoir si les problèmes de santé des personnes interrogées persistent.

Trois mois après avoir contracté une forme modérée du Covid-19, 65% des répondants estiment que leur état santé est encore médiocre. Il est même mauvais pour 27%. À peine 7% des personnes interrogées se sentent à nouveau totalement en forme. En comparaison, 83% précisaient que leur santé était bonne avant leur contamination. Plus de neuf personnes interrogées sur dix indiquent que des activités quotidiennes simples posent problème et 65 % craignent de ne pas se rétablir complètement. "Cela montre qu'une contamination par le coronavirus peut avoir un effet durable sur la santé. Plus de sept personnes sur dix ont même des problèmes pour marcher", pointent les professeurs Martijn Spruit et Chris Burtin. Plus de de la moitié de ces patients indiquent n'avoir aucun suivi ou en être très insatisfaits. "Et ce malgré le fait qu'ils soient toujours confrontés à des problèmes de santé", insistent les experts, qui alertent sur le risque de les laisser livrés à eux-mêmes. Les chercheurs ont interrogé 214 malades, non hospitalisés, du Covid-19 en Flandre. Une enquête menée auprès de 1.600 personnes aux Pays-Bas aboutit à des conclusions similaires. L'étude se poursuivra après l'été pour savoir si les problèmes de santé des personnes interrogées persistent.