Un cancer de la gorge sur trois est dû au sexe oral. Chaque année, notre pays compte une centaine de patients en plus et ce nombre continue à augmenter. "Nous voyons de plus en plus de jeunes trentenaires et de quadragénaires" déclare le chirurgien oto-rhino-laryngologiste Carl Van Laer (Hôpital universitaire d'Anvers).

Le virus du papillome humain (VPH), qui peut provoquer le cancer du col de l'utérus chez les femmes, fait de plus en plus de victimes masculines. Ainsi, aux Pays-Bas le nombre de cancers de la gorge causés par le sexe oral s'est multiplié par six en vingt ans.

Selon Carl Van Laer, le nombre de cas devrait continuer à croître en Belgique même si depuis quelques années, les adolescentes sont vaccinées à l'école contre le VPH.

Seule bonne nouvelle, ce cancer de la gorge provoqué par le virus du papillome humain se guérit mieux que lorsqu'il est dû au tabac ou à l'alcool.

Belga/CB

Un cancer de la gorge sur trois est dû au sexe oral. Chaque année, notre pays compte une centaine de patients en plus et ce nombre continue à augmenter. "Nous voyons de plus en plus de jeunes trentenaires et de quadragénaires" déclare le chirurgien oto-rhino-laryngologiste Carl Van Laer (Hôpital universitaire d'Anvers). Le virus du papillome humain (VPH), qui peut provoquer le cancer du col de l'utérus chez les femmes, fait de plus en plus de victimes masculines. Ainsi, aux Pays-Bas le nombre de cancers de la gorge causés par le sexe oral s'est multiplié par six en vingt ans. Selon Carl Van Laer, le nombre de cas devrait continuer à croître en Belgique même si depuis quelques années, les adolescentes sont vaccinées à l'école contre le VPH. Seule bonne nouvelle, ce cancer de la gorge provoqué par le virus du papillome humain se guérit mieux que lorsqu'il est dû au tabac ou à l'alcool. Belga/CB