Au moins 10% des patients souffrant de la Covid-19 sont encore confrontées à des symptômes trois mois après l'infection. Les plaintes consistent en une fatigue extrême, de l'essoufflement, de la confusion, des troubles de la concentration et des douleurs musculaires. "On ne se rend pas assez compte que les gens souffrent parfois pendant de nombreux mois des conséquences d'une infection à la covid-19", a affirmé M. Vandenbroucke. "Leurs problèmes de santé ont également un impact sur leur famille, leur travail, leur entreprise. C'est encore sous-estimé."

Le ministre a ajouté mardi que les personnes qui accumulent des frais médicaux en raison de problèmes permanents causés par une infection au covid seront également protégées par le maximum à facturer. Grâce à cela, les familles ne devront plus dépenser plus qu'un montant maximum en frais médicaux chaque année.

Selon M. Vandenbroucke, les Communautés recenseront également les programmes de revalidation existants auxquels ces patients peuvent faire appel. "Nous mettrons ces informations à leur disposition afin qu'ils sachent à qui s'adresser", a-t-il précisé.

"Mais le plus gros problème est qu'aujourd'hui, nous ne savons pas vraiment quelles sont les meilleures pratiques médicales en cas de maladie à long terme après une infection au covid. C'est pourquoi nous venons d'attribuer une mission à un consortium de recherche dirigé par la KU Leuven. Les chercheurs élaboreront une ligne directrice fondée sur des données probantes pour le suivi et la réadaptation de ce groupe dans le cadre des soins de santé de première ligne. Les associations de patients y seront également associées. Lorsque cette recherche sera terminée, nous serons déjà plus loin."

Au moins 10% des patients souffrant de la Covid-19 sont encore confrontées à des symptômes trois mois après l'infection. Les plaintes consistent en une fatigue extrême, de l'essoufflement, de la confusion, des troubles de la concentration et des douleurs musculaires. "On ne se rend pas assez compte que les gens souffrent parfois pendant de nombreux mois des conséquences d'une infection à la covid-19", a affirmé M. Vandenbroucke. "Leurs problèmes de santé ont également un impact sur leur famille, leur travail, leur entreprise. C'est encore sous-estimé." Le ministre a ajouté mardi que les personnes qui accumulent des frais médicaux en raison de problèmes permanents causés par une infection au covid seront également protégées par le maximum à facturer. Grâce à cela, les familles ne devront plus dépenser plus qu'un montant maximum en frais médicaux chaque année. Selon M. Vandenbroucke, les Communautés recenseront également les programmes de revalidation existants auxquels ces patients peuvent faire appel. "Nous mettrons ces informations à leur disposition afin qu'ils sachent à qui s'adresser", a-t-il précisé. "Mais le plus gros problème est qu'aujourd'hui, nous ne savons pas vraiment quelles sont les meilleures pratiques médicales en cas de maladie à long terme après une infection au covid. C'est pourquoi nous venons d'attribuer une mission à un consortium de recherche dirigé par la KU Leuven. Les chercheurs élaboreront une ligne directrice fondée sur des données probantes pour le suivi et la réadaptation de ce groupe dans le cadre des soins de santé de première ligne. Les associations de patients y seront également associées. Lorsque cette recherche sera terminée, nous serons déjà plus loin."