La Commission européenne a conclu cet été un contrat avec AstraZeneca pour l'achat de 300 millions de doses de son vaccin pour lutter contre le coronavirus, avec une option pour 100 millions supplémentaires. La Belgique doit confirmer sa participation.

Le comité d'experts a estimé qu'il n'y a aucune raison de ne pas se lancer. Il base son choix sur quatre critères, rapporte Sudpresse: les avantages et les risques sur base des connaissances actuelles, les éléments de production et d'approvisionnement, les aspects contractuels et juridiques, ainsi que le prix de revient.

Ceci n'est toutefois qu'un avis, la décision finale revenant à la Conférence interministérielle Santé publique.

Mais si le politique suit l'avis des experts, la Belgique, qui pense avoir besoin de 4 millions de doses pour vacciner les groupes "prioritaires", pourrait marquer son accord pour participer à l'achat du vaccin d'AstraZeneca.

La Commission européenne a conclu cet été un contrat avec AstraZeneca pour l'achat de 300 millions de doses de son vaccin pour lutter contre le coronavirus, avec une option pour 100 millions supplémentaires. La Belgique doit confirmer sa participation. Le comité d'experts a estimé qu'il n'y a aucune raison de ne pas se lancer. Il base son choix sur quatre critères, rapporte Sudpresse: les avantages et les risques sur base des connaissances actuelles, les éléments de production et d'approvisionnement, les aspects contractuels et juridiques, ainsi que le prix de revient. Ceci n'est toutefois qu'un avis, la décision finale revenant à la Conférence interministérielle Santé publique. Mais si le politique suit l'avis des experts, la Belgique, qui pense avoir besoin de 4 millions de doses pour vacciner les groupes "prioritaires", pourrait marquer son accord pour participer à l'achat du vaccin d'AstraZeneca.