Tous les résidents du centre ont été testés après que les responsables de l'établissement ont appris qu'ils ont été en contact avec une personne à haut risque. Le test a révélé que plusieurs résidents étaient infectés par le virus, mais qu'aucun n'avait développé de symptômes.

"Il est extrêmement positif que les symptômes de la maladie soient neutralisés par le vaccin", indique M. Verlinden. "Mais comme il est impossible de savoir si une personne vaccinée est infectée, il est également plus difficile de détecter un nouveau foyer. Si nous n'avions pas fait de dépistage préventif, nous n'aurions pas su qu'il y en avait un dans le centre."

L'échevine appelle à la vigilance et souligne l'importance d'une vaccination rapide, en particulier pour les personnes à risque. "Nous devons être conscients qu'il existe toujours un danger. Le virus continue de se propager. Le risque d'infection diminue après la vaccination, mais les personnes vivant dans des maisons de repos ont souvent un système immunitaire affaibli", explique-t-elle.

Les résidents doivent observer une quarantaine. S'ils n'ont développé aucun symptôme pendant quatorze jours, le régime de visite normal pourra être réinstauré.

Tous les résidents du centre ont été testés après que les responsables de l'établissement ont appris qu'ils ont été en contact avec une personne à haut risque. Le test a révélé que plusieurs résidents étaient infectés par le virus, mais qu'aucun n'avait développé de symptômes. "Il est extrêmement positif que les symptômes de la maladie soient neutralisés par le vaccin", indique M. Verlinden. "Mais comme il est impossible de savoir si une personne vaccinée est infectée, il est également plus difficile de détecter un nouveau foyer. Si nous n'avions pas fait de dépistage préventif, nous n'aurions pas su qu'il y en avait un dans le centre." L'échevine appelle à la vigilance et souligne l'importance d'une vaccination rapide, en particulier pour les personnes à risque. "Nous devons être conscients qu'il existe toujours un danger. Le virus continue de se propager. Le risque d'infection diminue après la vaccination, mais les personnes vivant dans des maisons de repos ont souvent un système immunitaire affaibli", explique-t-elle. Les résidents doivent observer une quarantaine. S'ils n'ont développé aucun symptôme pendant quatorze jours, le régime de visite normal pourra être réinstauré.