Protéger le siège des toilettes publiques

Si vous avez pris l'habitude de déposer des bandes de papier-toilette sur la planche du w.c. avant de vous assoir dans les toilettes publiques, vous pouvez directement vous arrêter. Le papier va directement absorber toutes les bactéries qui vont de toute façon atteindre votre peau. Mais pas de panique, puisque c'est justement celle-ci qui sert de vraie barrière contre la plupart des bactéries. Celles-ci risquent plutôt de vous contaminer via vos mains, rappelle Santé Magazine.

Utiliser votre manche pour ouvrir le porte

En effet, de cette manière les nombreux germes présents sur les poignées de porte vont migrer sur votre vêtement et le contaminer. Ensuite, lorsque vous toucherez le tissu avec vos mains, celles-ci seront contaminées à leur tour. Il serait préférable d'utiliser un morceau de papier toilette et de la jeter ensuite. Même si l'on a vu ci-dessus que le papier-toilette ne constitue pas une barrière suffisante.

Appeler l'ascenseur avec votre coude ou le dos de la main

Main chose ici, les bactéries vont finir par migrer sur vos mains et risque ensuite d'atteindre votre visage, une zone vulnérable.

Désinfecter certaines zones avec une lingette antibactérienne

Vous risque ici de faire plus de mal que de bien. Ces lingettes ne sont efficaces qu'à 99%. C'est-à-dire que le 1% restant, ce sont des bactéries plus agressives. En supprimant la majorité des bactéries non nocives, vous laissez la place aux bactéries dangereuses de proliférer. De plus, si vous utilisez la même lingette sur différentes surfaces ou dans plusieurs pièces, vous risque de les propager à toute la maison.

Utiliser du gel antibactérien

Si ces gels peuvent s'avérer pratiques dans des cas particuliers, lorsque vous n'avez pas accès à l'eau et au savon, une utilisation excessive peut s'avérer dangereuse pour la santé. En effet, à terme, ils risquent d'éliminer les bactéries naturelles de la peau et laisser la place à des bactéries beaucoup plus dangereuses.