Saviez-vous que 90 % des tumeurs mammaires sont découvertes par la patiente elle-même ? La plupart des histoires commencent par une masse indolore remarquée par le plus grand des hasards : soudain, vous percevez un changement ou vous observez une structure qui n'était pas là auparavant. Heureusement, la plupart de ces petites boules sont tout à fait bénignes... mais elles peuvent aussi trahir un cancer du sein. Celles qui ne font pas mal, en particulier, devraient vous mettre la puce à l'oreille. Une tumeur cancéreuse d...

Saviez-vous que 90 % des tumeurs mammaires sont découvertes par la patiente elle-même ? La plupart des histoires commencent par une masse indolore remarquée par le plus grand des hasards : soudain, vous percevez un changement ou vous observez une structure qui n'était pas là auparavant. Heureusement, la plupart de ces petites boules sont tout à fait bénignes... mais elles peuvent aussi trahir un cancer du sein. Celles qui ne font pas mal, en particulier, devraient vous mettre la puce à l'oreille. Une tumeur cancéreuse débutante peut prendre la forme d'une masse clairement définie qui se dérobe sous vos doigts, mais aussi d'une zone dure mal délimitée. Il arrive qu'une petite boule soit clairement visible sous la peau ; là aussi, il peut s'agir de toutes sortes de choses, y compris d'un cancer. Une tumeur mammaire peut se manifester de différentes manières, comme par exemple un écoulement au niveau du mamelon. Qu'il soit sanglant, laiteux ou aqueux, c'est toujours un signal d'alarme à ne pas négliger ! En effet, si ce phénomène est le plus souvent provoqué par un polype bénin dans le canal galactophore, le cancer du sein est tout de même sa seconde cause la plus fréquente. L'apparition de creux ou de fosses qui n'étaient pas là auparavant sont un autre changement suspect, qui peut trahir une tumeur cancéreuse localisée juste sous la peau et dont les ramifications peuvent exercer une traction sur celle-ci ou sur d'autres structures sous-cutanées. Il est important de savoir que ces dépressions ne sont visibles que lorsque les deux bras sont levés pour tendre les muscles pectoraux. Faites l'essai et regardez bien ! Enfin, les mamelons peuvent être très différents d'une femme à l'autre, que ce soit par leur taille, leur forme ou leur position. Chez certaines, ils sont naturellement tous les deux rétractés (rentrés dans le sein), et cela ne trahit rien d'anormal. Par contre, si ce phénomène se manifeste plus tard dans la vie et seulement d'un côté, méfiance ! De même, mieux vaut consulter un médecin si vous observez un changement de couleur, y compris si vous pensez que vous auriez pu vous cogner et qu'il s'agit peut-être d'un simple hématome. Idem si vous observez des desquamations ou d'autres changements au niveau de la peau. Ne laissez pas le cancer du sein vous prendre par surprise ! Les manifestations suspectes ont été rassemblées dans une liste de neuf signaux d'alarme, que Pink Ribbon s'efforce de diffuser le plus largement possible grâce au soutien de la Loterie Nationale.