De nombreux vols de compagnies internationales prévus lundi vers New York ont été annulés, tout comme des centaines de vols intérieurs assurés par des compagnies américaines . L'aéroport de New York devait cependant rester ouvert dimanche, selon les autorités, qui ont averti les voyageurs de possibles perturbations. New York va également fermer son réseau de transports publics, y compris le métro, dimanche à partir de 19H00 (23H00 GMT) en prévision de l'arrivée attendue de Sandy quelque part entre le Delaware et le New Jersey. Outre le métro, le plus fréquenté du pays, la ville aux huit millions d'habitants a également décrété la fermeture des parcs, des aires de jeux et des plages dimanche après-midi. L'ouragan Sandy, qui fait rage dans l'Atlantique, est un ouragan de catégorie 1 sur l'échelle Saffir-Simpson, qui en compte cinq, et souffle sur une étendue très large, d'au moins 800 km, selon le Centre national des ouragans, basé à Miami. Des effets se faisaient sentir dimanche le long de la côte, notamment en Caroline du Nord et dans le Maryland, où des zones étaient inondées en raison de la montée des eaux. (VIM)

De nombreux vols de compagnies internationales prévus lundi vers New York ont été annulés, tout comme des centaines de vols intérieurs assurés par des compagnies américaines . L'aéroport de New York devait cependant rester ouvert dimanche, selon les autorités, qui ont averti les voyageurs de possibles perturbations. New York va également fermer son réseau de transports publics, y compris le métro, dimanche à partir de 19H00 (23H00 GMT) en prévision de l'arrivée attendue de Sandy quelque part entre le Delaware et le New Jersey. Outre le métro, le plus fréquenté du pays, la ville aux huit millions d'habitants a également décrété la fermeture des parcs, des aires de jeux et des plages dimanche après-midi. L'ouragan Sandy, qui fait rage dans l'Atlantique, est un ouragan de catégorie 1 sur l'échelle Saffir-Simpson, qui en compte cinq, et souffle sur une étendue très large, d'au moins 800 km, selon le Centre national des ouragans, basé à Miami. Des effets se faisaient sentir dimanche le long de la côte, notamment en Caroline du Nord et dans le Maryland, où des zones étaient inondées en raison de la montée des eaux. (VIM)