"Le Sénat peut devenir une assemblée passionnante et former le ciment de l'Etat fédéral", a-t-elle expliqué mardi à l'Agence Belga, alors que commence la dernière semaine de travaux au parlement fédéral avant la dissolution. Mme de Bethune voit dans la nouvelle assemblée un "forum" dans lequel le pouvoir fédéral et les entités fédérées pourront collaborer ainsi qu'un futur "centre de connaissance" du fédéralisme et des institutions qui pourra opérer une sorte de monitoring de la 6e réforme de l'Etat. Selon elle, ce nouveau Sénat doit permettre de résoudre les problèmes qui se poseraient les uns après les autres, plutôt que d'attendre l'accumulation de revendications avant le commencer à négocier. (Belga)

"Le Sénat peut devenir une assemblée passionnante et former le ciment de l'Etat fédéral", a-t-elle expliqué mardi à l'Agence Belga, alors que commence la dernière semaine de travaux au parlement fédéral avant la dissolution. Mme de Bethune voit dans la nouvelle assemblée un "forum" dans lequel le pouvoir fédéral et les entités fédérées pourront collaborer ainsi qu'un futur "centre de connaissance" du fédéralisme et des institutions qui pourra opérer une sorte de monitoring de la 6e réforme de l'Etat. Selon elle, ce nouveau Sénat doit permettre de résoudre les problèmes qui se poseraient les uns après les autres, plutôt que d'attendre l'accumulation de revendications avant le commencer à négocier. (Belga)