"Quatre vingt neuf pour cent des résolutions des partis flamands est satisfaite par cette réforme. On est bien loin de l'été 2007, lorsque les partis francophones avaient tracé les lignes rouges à ne pas franchir", a expliqué le président du FDF. L'engagement a été répété à plusieurs reprises: il n'était pas question de négocier une régionalisation de la sécurité sociale. Or, a rappelé M. Maingain, la réforme transfère vers les entités fédérées les allocations familiales et certains aspects des soins de santé. "En régionalisant pas à pas la sécurité sociale, vous donnez le signal que l'on va vers un confédéralisme qui met à mal les droits d'un nombre important de citoyens", a-t-il ajouté. Le secrétaire d'Etat aux Réformes institutionnelles, Servais Verherstraeten, a affiché sa satisfaction devant l'aboutissement des accords institutionnels. Selon lui, ces accords mettent en oeuvre la note Octopus de 2008, qui recensait les exigences institutionnelles flamandes en s'inspirant, dit-il, des résolutions de 1999. "Cette note Octopus, qui fait partie de l'accord de gouvernement flamand, est exécutée", a-t-il lancé, en faisant référence à un discours du ministre-président flamand, Kris Peeters. "La casserole est remplie de poissons gras. Qu'a réalisé la N-VA en termes de réforme de l'Etat? ", a-t-il poursuivi à l'adresse des nationalistes flamands. En guise de réponse, il brandi une page blanche. Et d'embrayer sur la sécurité sociale: "les faits sont les faits: pour la première fois, des aspects importants de la sécurité sociale sont transférés". (Belga)

"Quatre vingt neuf pour cent des résolutions des partis flamands est satisfaite par cette réforme. On est bien loin de l'été 2007, lorsque les partis francophones avaient tracé les lignes rouges à ne pas franchir", a expliqué le président du FDF. L'engagement a été répété à plusieurs reprises: il n'était pas question de négocier une régionalisation de la sécurité sociale. Or, a rappelé M. Maingain, la réforme transfère vers les entités fédérées les allocations familiales et certains aspects des soins de santé. "En régionalisant pas à pas la sécurité sociale, vous donnez le signal que l'on va vers un confédéralisme qui met à mal les droits d'un nombre important de citoyens", a-t-il ajouté. Le secrétaire d'Etat aux Réformes institutionnelles, Servais Verherstraeten, a affiché sa satisfaction devant l'aboutissement des accords institutionnels. Selon lui, ces accords mettent en oeuvre la note Octopus de 2008, qui recensait les exigences institutionnelles flamandes en s'inspirant, dit-il, des résolutions de 1999. "Cette note Octopus, qui fait partie de l'accord de gouvernement flamand, est exécutée", a-t-il lancé, en faisant référence à un discours du ministre-président flamand, Kris Peeters. "La casserole est remplie de poissons gras. Qu'a réalisé la N-VA en termes de réforme de l'Etat? ", a-t-il poursuivi à l'adresse des nationalistes flamands. En guise de réponse, il brandi une page blanche. Et d'embrayer sur la sécurité sociale: "les faits sont les faits: pour la première fois, des aspects importants de la sécurité sociale sont transférés". (Belga)