"Mikhaïl Borissovitch devait conformément à la loi écrire une demande, il ne le faisait pas mais tout récemment il a écrit cette lettre et s'est adressé à moi pour me demander sa grâce", a déclaré M. Poutine. "Il a déjà passé plus de dix ans en détention, c'est une punition sérieuse, il invoque des circonstances d'ordre humanitaire -- sa mère est malade -- et j'estime que l'on peut prendre cette décision", a encore déclaré M. Poutine. Un des avocats de Mikhaïl Khodorkovski, Karina Moskalenko, a déclaré ne pas disposer d'informations. "Je ne peux pas confirmer ni démentir, nous n'avons pas d'information", a-t-elle déclaré à l'AFP. M. Poutine a fait ces déclarations après la fin d'une grande conférence de presse annuelle donnée jeudi à Moscou. (Belga)

"Mikhaïl Borissovitch devait conformément à la loi écrire une demande, il ne le faisait pas mais tout récemment il a écrit cette lettre et s'est adressé à moi pour me demander sa grâce", a déclaré M. Poutine. "Il a déjà passé plus de dix ans en détention, c'est une punition sérieuse, il invoque des circonstances d'ordre humanitaire -- sa mère est malade -- et j'estime que l'on peut prendre cette décision", a encore déclaré M. Poutine. Un des avocats de Mikhaïl Khodorkovski, Karina Moskalenko, a déclaré ne pas disposer d'informations. "Je ne peux pas confirmer ni démentir, nous n'avons pas d'information", a-t-elle déclaré à l'AFP. M. Poutine a fait ces déclarations après la fin d'une grande conférence de presse annuelle donnée jeudi à Moscou. (Belga)