> Notre démarche : 100 notes d'un indispensable espoir dans une année de m...
...

Le 7 novembre, Chris Nikic, Floridien de 21 ans, boucle son premier triathlon Ironman sur la plage de Panama Beach. Il a enchaîné les 3,8 km de natation, les 180,2 km de cyclisme et les 42,195 km de course à pied en 16 heures, 46 minutes et 9 secondes. Et c'est extraordinaire. Parce que c'est la première fois qu'un athlète trisomique dompte cette folle épreuve sportive. La World Triathlon Corporation ne s'y trompe pas et fait savoir, sur son compte Twitter @IronmanTriathlon que "nous sommes au-delà de l'inspiration, et votre accomplissement est un moment déterminant dans l'histoire de l'Ironman qui ne pourra jamais vous être enlevé". Nik Nikic, le père de Chris, exulte : "Cette course était plus qu'une simple ligne d'arrivée et une célébration de la victoire, c'est un pas de plus vers son objectif de vivre une vie d'inclusion et de leadership." Le sportif atteint de trisomie 21, qui vise les Jeux olympiques spéciaux de 2022, à Orlando, affirme, lui : "Maintenant, je veux aider les autres qui sont comme moi." Ce qu'il fait déjà puisque son site (chrisnikic.com) collecte des fonds pour sensibiliser au syndrome de Down. Pour relever son défi triathlonien, l'athlète s'est préparé selon une méthode intitulée "1 % better challenge". Soit améliorer d'un pour cent, chaque jour, ses performances.