Si tous les fleuves vont à la mer, 80 % des déchets plastique terrestres s'y retrouvent aussi. Quelque huit millions de tonnes de plastique aboutissent chaque année dans les océans. Un chiffre alarmant qui devrait être multiplié par dix d'ici à 2025. " On ne peut pas nettoyer les océans ! C'est trop tard ", estime pourtant Simon Bernard, ex-ingénieur officier de la marine marchande française et porteur du projet écologico-humanitaire Plastic Odyssey. Un avis partagé par de très nombreux scientifiques, notamment les chercheurs de la mission suisse Race for Water en 2015, ceux de la mission 7e Continent ou encore ceux de la toute récente expédition Tara Pacific, à laquelle a participé la biologiste marine brésilienne Maria Luiza Pedrotti. Elle est revenue en octobre 2018 d'une mission dans le Pacifique Nord, l'océan le plus pollué au monde. Les microplastiques s'y s'effritent en nanoparticules jusqu'à 30 000 fois plus petites qu'un cheveu. Invisibles à l'oeil nu, ces polluants insidieux sont tout simplement impossibles à ramasser.
...