Si ces projets ont reçu un large écho au niveau mondial, ils ne concernent toutefois que des livraisons locales de très petites quantités d'objets, voire d'un seul objet. Le marché qui reste à prendre est celui du transport par voie aérienne de charges de plusieurs centaines de kilos sur des centaines de kilomètres. Autrement dit, il s'agit de concurrencer le transport de marchandises par camion. Par exemple, d'un aéroport ou d'un port maritime à un centre de distribution à l'inté...