Des manifestants ont fait le déplacement des Pays-Bas ou de France pour rejoindre le rassemblement organisé par l'Union pour le Salut National (USN). "36 ans de dictature, ça suffit !", arborent sur des pancartes les militants venus sensibiliser l'opinion européenne. La coalition Union pour le Salut National (USN), qui rassemble les partis de l'opposition, dénonce plus spécifiquement des fraudes aux élections législatives du 22 février dernier. "L'USN avait gagné les élections", affirme Ali Deberkale, représentant de l'USN. "Depuis lors, les manifestations du peuple sont sévèrement réprimées. Nous revendiquons l'arrêt de la terreur et des tortures. Nous demandons également la libération des leaders politiques emprisonnés." Un portrait du belge Mohamed Saleh Alhoumekani, témoin dans l'affaire de l'assassinat du juge français Bernard Borrel en 1995 à Djibouti, a été affiché entre les drapeaux et pancartes. Les quatre militants qui avaient occupé pacifiquement lundi matin l'ambassade de Djibouti, à Ixelles, n'ont pas (encore) été arrêtés. (Belga)

Des manifestants ont fait le déplacement des Pays-Bas ou de France pour rejoindre le rassemblement organisé par l'Union pour le Salut National (USN). "36 ans de dictature, ça suffit !", arborent sur des pancartes les militants venus sensibiliser l'opinion européenne. La coalition Union pour le Salut National (USN), qui rassemble les partis de l'opposition, dénonce plus spécifiquement des fraudes aux élections législatives du 22 février dernier. "L'USN avait gagné les élections", affirme Ali Deberkale, représentant de l'USN. "Depuis lors, les manifestations du peuple sont sévèrement réprimées. Nous revendiquons l'arrêt de la terreur et des tortures. Nous demandons également la libération des leaders politiques emprisonnés." Un portrait du belge Mohamed Saleh Alhoumekani, témoin dans l'affaire de l'assassinat du juge français Bernard Borrel en 1995 à Djibouti, a été affiché entre les drapeaux et pancartes. Les quatre militants qui avaient occupé pacifiquement lundi matin l'ambassade de Djibouti, à Ixelles, n'ont pas (encore) été arrêtés. (Belga)