Jusqu'à présent, il était difficile d'observer des noyaux en forme de poire. Dans ce cas, une extrémité du noyau contient davantage de masse que l'autre. Une équipe travaillant auprès de l'installation ISOLDE a maintenant mis au point une technique permettant d'étudier la forme des isotopes à vie brève radon 220 et radium 224, a annoncé le CERN lundi. L'observation est importante, non seulement pour comprendre la théorie de la structure nucléaire, mais également parce qu'elle pourrait permettre de déterminer expérimentalement d'éventuels moments dipolaires électriques des atomes. Un moment dipolaire électrique correspond à une séparation des charges positives et négatives dans un atome. D'après le modèle standard, la valeur du moment dipolaire électrique d'un atome est tellement petite qu'elle se situe largement au-dessous des limites d'observation actuelles. Toutefois, de multiples théories qui s'efforcent de préciser ce modèle prédisent des valeurs mesurables du moment dipolaire électrique, ce qui serait le signe d'une nouvelle physique au-delà du modèle standard. (Belga)

Jusqu'à présent, il était difficile d'observer des noyaux en forme de poire. Dans ce cas, une extrémité du noyau contient davantage de masse que l'autre. Une équipe travaillant auprès de l'installation ISOLDE a maintenant mis au point une technique permettant d'étudier la forme des isotopes à vie brève radon 220 et radium 224, a annoncé le CERN lundi. L'observation est importante, non seulement pour comprendre la théorie de la structure nucléaire, mais également parce qu'elle pourrait permettre de déterminer expérimentalement d'éventuels moments dipolaires électriques des atomes. Un moment dipolaire électrique correspond à une séparation des charges positives et négatives dans un atome. D'après le modèle standard, la valeur du moment dipolaire électrique d'un atome est tellement petite qu'elle se situe largement au-dessous des limites d'observation actuelles. Toutefois, de multiples théories qui s'efforcent de préciser ce modèle prédisent des valeurs mesurables du moment dipolaire électrique, ce qui serait le signe d'une nouvelle physique au-delà du modèle standard. (Belga)