"Le parquet estime que tous les suspects ayant frappé la tête ou le corps sont responsables de la mort de Richard Nieuwenhuizen", a indiqué le Parquet dans un communiqué, soulignant que des dizaines de témoins avaient été entendus et des photos de l'incident étudiées. Des peines de deux ans, dont six mois avec sursis, dans des centres de détention pour jeunes ont été requises contre cinq adolescents de 16 et 17 ans à l'époque des faits, et une peine d'un an, dont deux mois avec sursis, a été requise contre un garçon de 15 ans. Contre un huitième accusé, âgé de 15 ans, une peine de 30 jours, dont 13 jours avec sursis, dans un centre de détention pour jeunes a été requise par le parquet, qui ne le tient pas pour responsable de la mort de l'arbitre de touche et l'accuse uniquement de violences dans un lieu public pour avoir frappé un joueur de l'équipe adverse. Richard Nieuwenhuizen, 41 ans, était décédé début décembre 2012 après avoir été frappé à plusieurs reprises quelques minutes après le coup de sifflet final d'une rencontre de jeunes amateurs. Plusieurs adolescents de l'équipe visiteuse l'avaient notamment frappé au visage et au cou alors qu'il était au sol. (Belga)

"Le parquet estime que tous les suspects ayant frappé la tête ou le corps sont responsables de la mort de Richard Nieuwenhuizen", a indiqué le Parquet dans un communiqué, soulignant que des dizaines de témoins avaient été entendus et des photos de l'incident étudiées. Des peines de deux ans, dont six mois avec sursis, dans des centres de détention pour jeunes ont été requises contre cinq adolescents de 16 et 17 ans à l'époque des faits, et une peine d'un an, dont deux mois avec sursis, a été requise contre un garçon de 15 ans. Contre un huitième accusé, âgé de 15 ans, une peine de 30 jours, dont 13 jours avec sursis, dans un centre de détention pour jeunes a été requise par le parquet, qui ne le tient pas pour responsable de la mort de l'arbitre de touche et l'accuse uniquement de violences dans un lieu public pour avoir frappé un joueur de l'équipe adverse. Richard Nieuwenhuizen, 41 ans, était décédé début décembre 2012 après avoir été frappé à plusieurs reprises quelques minutes après le coup de sifflet final d'une rencontre de jeunes amateurs. Plusieurs adolescents de l'équipe visiteuse l'avaient notamment frappé au visage et au cou alors qu'il était au sol. (Belga)