Le tribunal a considéré que les gardiens ne risquaient pas de tenter de se soustraire à l'exécution de la peine. Outre les faits de viol, les gardiens de prison sont reconnus coupables d'attentat à la pudeur et de détention d'images à caractère pédopornographique. Ils ont été condamnés à une peine de 5 ans de prison. L'homme, qui présente un risque fort de récidive et qui a toujours nié les faits, ne bénéficie pas de sursis. La grand-mère de l'enfant a toujours admis les faits et bénéficie d'un sursis probatoire pour 2/5 de la peine. Elle devra notamment se soumettre à un suivi spécifique destiné aux délinquants sexuels. (Belga)

Le tribunal a considéré que les gardiens ne risquaient pas de tenter de se soustraire à l'exécution de la peine. Outre les faits de viol, les gardiens de prison sont reconnus coupables d'attentat à la pudeur et de détention d'images à caractère pédopornographique. Ils ont été condamnés à une peine de 5 ans de prison. L'homme, qui présente un risque fort de récidive et qui a toujours nié les faits, ne bénéficie pas de sursis. La grand-mère de l'enfant a toujours admis les faits et bénéficie d'un sursis probatoire pour 2/5 de la peine. Elle devra notamment se soumettre à un suivi spécifique destiné aux délinquants sexuels. (Belga)