Cette opération, organisée dans le cadre de la Journée mondiale de la santé (le 7 avril), se déroule dans plusieurs pays européens. Elle a été lancée à l'initiative du Réseau européen de lutte contre la privatisation et la commercialisation de la santé et de la protection sociale, dont l'association belge Santé & Solidarité est membre. Ce réseau, qui regroupe associations, syndicats et partis politiques, veut changer la place de la santé dans les politiques européennes. "C'est le cadre général de l'Union européenne qui pose problème", explique Sebastian Franco, permanent auprès de Santé & Solidarité, contacté par Belga. "Il y a par exemple la directive sur les marchés publics, qui impose de soumettre à un marché public tous les services, dont les soins de santé". Plus généralement, la libéralisation des services et la concurrence libre menacent l'égalité d'accès aux soins de santé, estime-t-il. Sebastian Franco pointe encore les politiques d'austérité, qui fragilisent les services publics. Mercredi matin, Marie Arena a paru réceptive. "L'ambiance était conviviale. On partage certaines préoccupations. Mais, en cette période, tous les candidats proposent des choses. Donc j'attends de voir", conclut Sebastian Franco. Jeudi, Santé & Solidarité se rendra à Bertrix pour offrir le petit déjeuner à Claude Rolin, tête de liste européenne du cdH. Les rendez-vous avec les autres têtes de liste n'ont pas encore été fixés, mais devraient se tenir dans le courant du mois d'avril. (Belga)

Cette opération, organisée dans le cadre de la Journée mondiale de la santé (le 7 avril), se déroule dans plusieurs pays européens. Elle a été lancée à l'initiative du Réseau européen de lutte contre la privatisation et la commercialisation de la santé et de la protection sociale, dont l'association belge Santé & Solidarité est membre. Ce réseau, qui regroupe associations, syndicats et partis politiques, veut changer la place de la santé dans les politiques européennes. "C'est le cadre général de l'Union européenne qui pose problème", explique Sebastian Franco, permanent auprès de Santé & Solidarité, contacté par Belga. "Il y a par exemple la directive sur les marchés publics, qui impose de soumettre à un marché public tous les services, dont les soins de santé". Plus généralement, la libéralisation des services et la concurrence libre menacent l'égalité d'accès aux soins de santé, estime-t-il. Sebastian Franco pointe encore les politiques d'austérité, qui fragilisent les services publics. Mercredi matin, Marie Arena a paru réceptive. "L'ambiance était conviviale. On partage certaines préoccupations. Mais, en cette période, tous les candidats proposent des choses. Donc j'attends de voir", conclut Sebastian Franco. Jeudi, Santé & Solidarité se rendra à Bertrix pour offrir le petit déjeuner à Claude Rolin, tête de liste européenne du cdH. Les rendez-vous avec les autres têtes de liste n'ont pas encore été fixés, mais devraient se tenir dans le courant du mois d'avril. (Belga)