Après plusieurs mois de négociations - Pékin hésitant jusqu'ici à accepter une enquête indépendante sur son territoire -, l'OMS est enfin autorisée à se rendre à Wuhan afin de retracer les origines du covid et de comprendre ce qui s'est réellement passé fin 2019/début 2020. "L'objectif de cette mission est d'aller là où les premiers cas humains ont été détectés", a déclaré le responsable des situations d'urgence sanitaire à l'OMS, Michael Ryan.
...

Après plusieurs mois de négociations - Pékin hésitant jusqu'ici à accepter une enquête indépendante sur son territoire -, l'OMS est enfin autorisée à se rendre à Wuhan afin de retracer les origines du covid et de comprendre ce qui s'est réellement passé fin 2019/début 2020. "L'objectif de cette mission est d'aller là où les premiers cas humains ont été détectés", a déclaré le responsable des situations d'urgence sanitaire à l'OMS, Michael Ryan."Nous n'avons pas encore de date de départ, car nous organisons la logistique des visas et des vols, mais nous nous attendons à ce que l'équipe parte la première semaine de janvier ", a-t-il précisé. Il a également indiqué que les experts seront placés en quarantaine à leur arrivée, et passeront par Pékin, par "courtoisie" envers la Chine. La mission de l'OMS est composée de dix scientifiques (Danemark, Royaume-Uni, Pays-Bas, Australie, Russie, Vietnam, Allemagne, Etats-Unis, Qatar et Japon) reconnus dans leurs différents domaines de compétence, et a pour mission de remonter aux origines du virus et de savoir comment il s'est transmis à l'homme. Car si les scientifiques pensent que l'hôte originel du virus est une chauve-souris, on ne connaît pas encore l'animal intermédiaire qui a permis la contamination humaine. En se rendant à Wuhan, l'OMS ne cherche pas à attribuer le blâme, mais plutôt à prévenir de futures épidémies. "Il ne s'agit vraiment pas de trouver un pays coupable", a déclaré l'un des biologistes de l'équipe. "Il s'agit d'essayer de comprendre ce qui s'est réellement passé et de voir ensuite si, sur la base de ces données, nous pouvons essayer de réduire le risque [d'une nouvelle épidémie] à l'avenir."Dans un premier temps, les experts ont attribué l'origine du virus à un "marché humide" de Wuhan. Un marché humide est un marché qui vend des animaux vivants ou déjà abattus, qu'ils soient sauvages ou d'élevage. Mais plusieurs recherches suggèrent que les coronavirus capables d'infecter les humains circulent depuis plusieurs décennies, mais qu'ils n'avaient jusqu'à présent jamais été détectés chez les chauves-souris. Les experts pensent donc que l'épidémie de covid-19 n'a pas trouvé son origine à Wuhan, mais qu'elle a été amplifiée dans ce marché. Ce voyage, quand il se produira, se concentrera probablement sur des questions biologiques fondamentales : le virus provenait-il à l'origine de chauves-souris ? Y avait-il un "hôte intermédiaire" reliant les chauves-souris aux humains ? Et les marchés humides de Wuhan étaient-ils au centre de l'épidémie initiale ? Avec AFP et BBC