Ces remaniements pourraient se limiter au remplacement des trois hommes aux fonctions qu'ils occupent ou être l'occasion d'un jeu de chaise musicale plus important. Paul Magnette est ministre des Entreprises publiques et la Coopération au développement et Vincent Van Quickenborne est ministre des Pensions. Benoît Cerexhe est ministre bruxellois de l'Economie et de l'Emploi. Par ailleurs, le Premier ministre Elio Di Rupo (PS) et le ministre de la Défense Pieter De Crem (CD&V) restent dans l'exécutif fédéral et seront respectivement bourgmestres empêchés de Mons et d'Aalter. Dans l'exécutif bruxellois, le ministre-président Charles Picqué (PS) restera le bourgmestre empêché de Saint-Gilles. On ne sait pas encore exactement quelle sera la situation du secrétaire d'Etat bruxellois à la Propreté et à l'Urbanisme Emir Kir (PS) qui brigue le mayorat de Saint-Josse-ten-Noode. Au gouvernement wallon, le ministre-président Rudy Demotte (PS) ainsi que les ministres des Pouvoirs locaux Paul Furlan (PS), de l'Agriculture Carlo di Antonio (cdH) et du Budget, des Finances et de l'Emploi André Antoine (cdH) seront des bourgmestres empêchés. Le premier à Tournai et les trois suivants à Thuin, Dour et Perwez. Les élections de dimanche dernier ne devraient pas avoir d'influence sur la composition de l'exécutif régional. Au gouvernement flamand, aucun ministre ne devient bourgmestre. (MUA)

Ces remaniements pourraient se limiter au remplacement des trois hommes aux fonctions qu'ils occupent ou être l'occasion d'un jeu de chaise musicale plus important. Paul Magnette est ministre des Entreprises publiques et la Coopération au développement et Vincent Van Quickenborne est ministre des Pensions. Benoît Cerexhe est ministre bruxellois de l'Economie et de l'Emploi. Par ailleurs, le Premier ministre Elio Di Rupo (PS) et le ministre de la Défense Pieter De Crem (CD&V) restent dans l'exécutif fédéral et seront respectivement bourgmestres empêchés de Mons et d'Aalter. Dans l'exécutif bruxellois, le ministre-président Charles Picqué (PS) restera le bourgmestre empêché de Saint-Gilles. On ne sait pas encore exactement quelle sera la situation du secrétaire d'Etat bruxellois à la Propreté et à l'Urbanisme Emir Kir (PS) qui brigue le mayorat de Saint-Josse-ten-Noode. Au gouvernement wallon, le ministre-président Rudy Demotte (PS) ainsi que les ministres des Pouvoirs locaux Paul Furlan (PS), de l'Agriculture Carlo di Antonio (cdH) et du Budget, des Finances et de l'Emploi André Antoine (cdH) seront des bourgmestres empêchés. Le premier à Tournai et les trois suivants à Thuin, Dour et Perwez. Les élections de dimanche dernier ne devraient pas avoir d'influence sur la composition de l'exécutif régional. Au gouvernement flamand, aucun ministre ne devient bourgmestre. (MUA)