Les organisateurs, qui n'ont pas encore fourni leur propre estimation, espéraient plus d'un million de participants pour ce dernier grand rassemblement contre la loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe, définitivement votée par le parlement français le 23 avril. Selon la préfecture de police, 150.000 personnes ont répondu à l'appel du collectif "La Manif pour tous", et 2.800 à celui de l'institut Civitas, proche des catholiques intégristes, qui organisait un rassemblement distinct. "Manifester est un droit constitutionnel et il faut respecter ceux qui manifestent tranquillement, c'est leur droit", a déclaré le ministre de l'Intérieur Manuel Valls. "En même temps ils manifestent contre un texte de loi qui a été adopté par le Parlement, ratifié par le Conseil constitutionnel, donc le sens de cette manifestation n'est pas le même que les précédentes". (Belga)

Les organisateurs, qui n'ont pas encore fourni leur propre estimation, espéraient plus d'un million de participants pour ce dernier grand rassemblement contre la loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe, définitivement votée par le parlement français le 23 avril. Selon la préfecture de police, 150.000 personnes ont répondu à l'appel du collectif "La Manif pour tous", et 2.800 à celui de l'institut Civitas, proche des catholiques intégristes, qui organisait un rassemblement distinct. "Manifester est un droit constitutionnel et il faut respecter ceux qui manifestent tranquillement, c'est leur droit", a déclaré le ministre de l'Intérieur Manuel Valls. "En même temps ils manifestent contre un texte de loi qui a été adopté par le Parlement, ratifié par le Conseil constitutionnel, donc le sens de cette manifestation n'est pas le même que les précédentes". (Belga)