Les personnes qui reçoivent un diagnostic de cancer affrontent un bouleversement à la fois physique et émotionnel. De nombreuses questions leur passent par la tête... Où trouver des informations fiables, qui permettent de prendre des décisions mûrement réfléchies?
...

Les personnes qui reçoivent un diagnostic de cancer affrontent un bouleversement à la fois physique et émotionnel. De nombreuses questions leur passent par la tête... Où trouver des informations fiables, qui permettent de prendre des décisions mûrement réfléchies? Les personnes atteintes d'un cancer cherchent souvent des réponses sur internet. Attention! Dr Google fournit énormément d'informations, de bonnes comme de mauvaises. Il est particulièrement difficile de séparer le bon grain de l'ivraie. Des informations correctes sont pourtant essentielles, surtout lorsque le patient souhaite être étroitement impliqué dans son traitement et les choix thérapeutiques qui s'offrent à lui. La décision médicale partagée (shared decision making), un processus de concertation entre le soignant et le patient, n'est pas une expression en vogue dans le milieu médical, même si elle s'impose petit à petit comme une évidence. Cette forme de participation aux décisions (patient empowerment), fait partie des droits du patient, au même titre que le droit de recevoir de bonnes informations. La Commission européenne l'a bien compris: dans son Plan européen pour vaincre le cancer, elle a élaboré un programme ambitieux, avec des objectifs clairs pour améliorer la communication entre patients et médecins. Ce Plan, dévoilé lors de la Journée mondiale contre le cancer, bénéficie de 4 milliards d'euros pour mieux lutter contre le cancer. L'équipe de soignants expérimentés constitue évidemment la principale source d'informations. Cependant, ces informations ne sont pas toujours complètement, voire suffisamment comprises. Raison pour laquelle le Fonds Anticancer a souhaité investir dans ce domaine et a créé My Cancer Navigator*, un service d'informations pour les personnes atteintes d'un cancer. Une équipe de médecins et de scientifiques dotés d'une longue expérience dans le traitement contre le cancer répond aux questions et aux préoccupations des patients, dans une langue compréhensible, ce qui est primordial. Généralement, un entretien avec My Cancer Navigator conduit à un meilleur dialogue entre le patient et son thérapeute, car un patient bien préparé pose plus facilement les bonnes questions au moment de décider. Pas étonnant donc qu'un nombre croissant de médecins considère ce service comme une aide et non plus comme une menace.