Le blanc du silence

Jusqu'au 18 décembre
...

Jusqu'au 18 décembre Non sans évoquer Jean Fautrier, la peinture douloureuse de feu Jean Rustin exhibe des êtres humains semblant être ces "singes d'hommes tombés de la vulve des mères", promis par Rimbaud. Au Salon d'Art, à Bruxelles. Jusqu'au 16 janvier Bernard Plossu livre les instantanés nostalgiques d'un arrière-pays à la fois dérisoire et prodigieux, ceux d'un regardeur attentif amoureux d'une belgitude qui ne se voit que de l'extérieur. Au Musée de la photographie, à Charleroi. Jusqu'au 23 décembre Orsten Groom signe une peinture sauvage qui trouble l'oeil et l'esprit. Qualifiée par l'intéressé d'art pariétal posthistorique, cette pratique ensorcelle. A la galerie Templon, à Bruxelles. Le 16 décembre Ce documentaire génial et inspiré aborde l'oeuvre de Paul Cézanne par la bande tout en livrant les clés essentielles pour sa compréhension. Rien de frontal, tout est ici affaire d'évocations subtiles. Au cinéma Churchill (Les Grignoux), à Liège.