Au moment de l'achat, la maison ne se trouvait pas en zone à bâtir. Toute extension supplémentaire était donc rigoureusement exclue. Mais depuis, la législation a évolué. La famille a alors décidé d'ajouter une petite annexe à la maison. La cuisine était en effet trop sombre et trop exiguë au goût de ses occupants. Ils se sont donc mis en rapport avec la firme Durabrik qui, outre son programme de constructions neuves, réalise aussi des rénovations depuis une petite dizaine d...

Au moment de l'achat, la maison ne se trouvait pas en zone à bâtir. Toute extension supplémentaire était donc rigoureusement exclue. Mais depuis, la législation a évolué. La famille a alors décidé d'ajouter une petite annexe à la maison. La cuisine était en effet trop sombre et trop exiguë au goût de ses occupants. Ils se sont donc mis en rapport avec la firme Durabrik qui, outre son programme de constructions neuves, réalise aussi des rénovations depuis une petite dizaine d'années. C'est ainsi qu'ils ont trouvé leur architecte et que la firme a joué le rôle d'interlocuteur privilégié et de coordinateur de chantier pour tous les travaux touchant au gros £uvre. L'idée de départ était d'une simplicité remarquable : il s'agissait d'une extension sous la forme d'une véranda traditionnelle. Puis le concept a évolué vers une véritable rénovation en profondeur. La cuisine a été agrandie et transplantée dans la nouvelle extension ; elle s'est aussi enrichie d'un coin à manger. Le séjour a été rafraîchi et s'est mué en salon. L'accès à la maison a fait l'objet d'une adaptation soignée et l'ancienne cuisine a cédé la place à un bureau ouvert. Certains principes propres à la véranda ont pourtant été conservés dans la réalisation de la nouvelle extension : forme - un volume aux lignes épurées, comprenant un lanterneau - et matériaux utilisés, pour l'essentiel. L'extension semble ainsi coupée du volume principal. De grandes baies vitrées ont également fait leur apparition, pour maximiser l'orientation vers le jardin. À hauteur de la cuisine, une grande bande vitrée ressort de la façade et surligne ce contact avec l'extérieur. Ce n'est pas par hasard que les occupants l'ont baptisée l'" aquarium ". Les matériaux de finition allient acier et bois - du padouk d'Afrique grisé - pour l'habillage de la façade. L'ensemble offre un contraste saisissant avec la brique de parement peinte et les tuiles rustiques du volume existant. L'avant-toit en acier et béton est, lui, totalement envahi par les glycines, adoucissant d'autant la transition avec l'environnement naturel. Dans la finition intérieure, tout est hors norme. Le mobilier - notamment la cuisine sur mesure - a été conçu en même temps que le gros £uvre. Concept : architecte Koen Van Parys - 051 68 88 96 et 0475 38 95 40 - koen@at-a7.be Entreprise de construction : Durabrik - www.durabrik.be - 09 280 60 60 SOFIE DE VRIESE