FAUX Le 15 mars, 8,4% de la population belge de plus de 18 ans avait reçu la première dose du vaccin contre le coronavirus (4,2% pour les deux doses), selon l'Institut de santé publique Sciensano. Ces chiffres nationaux cachent toutefois d'importantes différences ré...

FAUX Le 15 mars, 8,4% de la population belge de plus de 18 ans avait reçu la première dose du vaccin contre le coronavirus (4,2% pour les deux doses), selon l'Institut de santé publique Sciensano. Ces chiffres nationaux cachent toutefois d'importantes différences régionales. Ainsi, 9,3% des Flamands et 7,6% des Wallons (hors Communauté germanophone) de plus de 18 ans ont reçu la première dose, contre 5,7% des Bruxellois. Au-delà, 4,5% des Flamands et 4,3% des Wallons bénéficient d'une couverture vaccinale complète, contre 2, 5% des habitants de la Région bruxelloise. Si Bruxelles semble à la traîne, c'est principalement parce que les maisons de repos, les hôpitaux et collectivités de soins de santé ont été vaccinés en priorité. Or, un nombre élevé de membres du personnel soignant travaillent à Bruxelles, alors qu'ils vivent en Flandre et en Wallonie. Même les résidents ne sont pas tous domiciliés dans la capitale. Les taux de vaccination se basent en effet sur les lieux de domicile des personnes vaccinées, et non sur le lieu de vaccination. Les soignants et résidents vaccinés à Bruxelles, mais qui vivent dans une autre région, se retrouvent donc dans les chiffres de la Wallonie et de la Flandre. Cet équilibre devrait être partiellement rétabli une fois que l'on commencera à vacciner de manière plus globale.