Avec le temps, les besoins des occupants de cette maison construite en 1989 avaient changé. Leurs grands enfants avaient besoin de plus d'espace, et les propriétaires souhaitaient, d'une part, plus d'intimité et, d'autre part, la possibilité de pouvoir à la fois séjourner et dormir au rez-de-chaussée. Comme la cuisine et le séjour étaient déjà en place, il " suffisait " dès lors d'ajouter la chambre à coucher et la salle de bains. L'objectif était donc de créer un espace supplémentaire au rez-de-chaussée qui constituerait l'...

Avec le temps, les besoins des occupants de cette maison construite en 1989 avaient changé. Leurs grands enfants avaient besoin de plus d'espace, et les propriétaires souhaitaient, d'une part, plus d'intimité et, d'autre part, la possibilité de pouvoir à la fois séjourner et dormir au rez-de-chaussée. Comme la cuisine et le séjour étaient déjà en place, il " suffisait " dès lors d'ajouter la chambre à coucher et la salle de bains. L'objectif était donc de créer un espace supplémentaire au rez-de-chaussée qui constituerait l'espace privatif des parents. Un volume identique au garage, en saillie, a dès lors été construit sur l'autre façade latérale. Le résultat est une boîte venue s'encastrer dans le bâti existant, avec un volume supplémentaire en bois glissé vers l'extérieur à travers le mur latéral, et qui contient le dressing, un long placard allant de la salle de bains à la chambre à coucher, mesurant environ 12 mètres et intégrant les radiateurs. En optant pour un volume parallèle à celui du garage, la maison s'est pour ainsi dire trouvée enlacée. " Nous avons cependant prolongé le nouveau volume jusque dans le jardin, afin de susciter une interaction avec l'environnement extérieur ", explique l'architecte. Le résultat est à la fois très pratique et particulièrement esthétique. La volonté de simplicité et le choix limité de matériaux et de tonalités ont dessiné une architecture homogène. Afin d'harmoniser le nouveau volume, habillé de crépi clair et lisse, avec le reste de la maison, la menuiserie extérieure de la bâtisse existante a été repeinte dans la même tonalité de gris-blanc, qui s'accorde fort bien avec la teinte grise naturelle de l'afrormosia qui habille le volume débordant du dressing. L'austérité apparente du nouveau volume est ainsi adoucie par la chaleur naturelle du bois. Côté jardin, la lumière s'engouffre généreusement dans le nouveau volume, par la grande baie vitrée. " Notre lit se trouve en quelque sorte dans le jardin, et c'est une sensation extraordinaire ", racontent les propriétaires. L'extension bénéficie aussi de la lumière naturelle émanant des cinq coupoles installées dans la toiture plate. Chambre à coucher, dressing et salle de bains forment ainsi un bel ensemble d'éléments qui se fondent les uns dans les autres. Comme une suite d'hôtel où l'on se sent bien, notamment grâce au contact visuel avec le jardin. Concept : architecte Thierry De Vos. Tarch Architectenbureau. Tél. : 09 234 26 21. www.tarch.be Découvrez l'intégralité du texte et les plans de ce reportage dans le magazine Je vais Construire de juin, en vente chez votre libraire. www.jevaisconstruire.beDIRK DE MESMAEKER